Rugby : sacre historique pour Toulon, enfin vainqueur de la Challenge Cup

Plus forts dans tous les secteurs de jeu, les Toulonnais n'ont pas tremblé face aux Glasgow Warriors, vendredi soir, à Dublin (43-19).
Article rédigé par Maÿlice Lavorel, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Les Toulonnais soulèvent la Challenge Cup après leur victoire en finale contre Glasgow, le 19 mai 2023. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Toulon tient enfin sa petite coupe d'Europe. Le RCT s'est imposé en finale de Challenge Cup, en dominant le club écossais de Glasgow (43-19), à l'Aviva Stadium de Dublin, vendredi 19 mai. Portés par un Baptiste Serin virevoltant en première période, avant de sortir sur blessure, les Toulonnais ont frappé vite et signé une démonstration offensive. Les Varois s'adjugent leur premier trophée dans la compétition, après quatre échecs en finale. Huit ans après leur dernière victoire en Champions Cup, ils deviennent par la même occasion la première équipe française à remporter les deux coupes d'Europe.

Cette fois, les Toulonnais n'ont pas laissé échapper l'occasion. Rapidement punis après des entames de matchs délicates lors de leurs deux dernières finales européennes, ils se sont cette fois montrés les plus solides pour frapper les premiers et ouvrir le score après six minutes de jeu à peine, grâce à un essai de Baptiste Serin. 

Serin en chef d'orchestre

En jambes, le demi de mêlée toulonnais a été le grand artisan de la victoire varoise. À la baguette pour distribuer le jeu, il a aussi assuré les coups de pied après la sortie de Dan Biggar sur protocole commotion dès la troisième minute. Auteur de deux essais et d'une passe décisive pour Sergio Parisse (19e), il a guidé la très bonne première période de son équipe, rentrée au vestiaire avec trois réalisations au compteur et sans avoir encaissé le moindre point. 

Sa sortie sur blessure à la mi-temps, et les nombreux protocoles commotion, ont laissé courir un frisson de crainte dans le camp toulonnais, mais le RCT a continué sur sa bonne dynamique dans le deuxième acte. Toujours en contrôle, ils ont inscrit trois essais supplémentaires grâce à des jolis numéros de Jiuta Wainiqolo (57e), Nayacalevu Waisea (64e) et Ihaia West (78e).

Pionniers du rugby français

Grâce à ce succès, les Toulonnais se réconcilient enfin avec la petite coupe d'Europe, après treize ans d'histoire tumultueuse. Avant le bonheur de Dublin, ils avaient connu quatre échecs en finale (2010, 2012, 2020, 2022). À l'Aviva Stadium, l'émotion et les sourires ont remplacé la tristesse. "On est tellement heureux d'être ensemble et de jouer ces matchs merveilleux, pour ce groupe, pour les supporters", a réagi Chelsin Kolbe, ému aux larmes, au micro de France Télévisions.

Auréolés d'or, les hommes de Franck Azéma et Pierre Mignoni rentrent un peu plus dans l'histoire du rugby européen en devenant la première équipe française à remporter les deux coupes d'Europe. "Le club avait beaucoup gagné pendant certaines années, ça a été dur de remettre les choses en place", a apprécié le capitaine toulonnais Charles Ollivon. "On se rend compte de l'effort que ça a été, on savoure encore plus." Huit ans après leur dernier sacre en Champions Cup, la boucle est bouclée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.