Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby, est sorti de garde à vue sans poursuite à ce stade, annonce le Parquet national financier

"Il est sorti sans aucune convocation de police, ni de présentation à un juge d'instruction", a précisé un de ses avocats.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, le 20 novembre 2022, à Monaco. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Une journée mouvementée pour Bernard Laporte. Après avoir été placé en garde à vue pour "blanchiment de fraude fiscale aggravée", mardi 24 janvier, le président de la Fédération française de rugby est finalement ressorti libre, a annoncé le Parquet national financier en soirée.

"Il est sorti sans aucune convocation de police, ni de présentation à un juge d'instruction", a affirmé Jean-Pierre Versini-Campinchi, l'un de ses avocats. Selon ce dernier, "c'est une affaire dans laquelle il se trouve impliqué pour avoir été associé avec des amis rugbymen il y a longtemps. On ne lui a ni reproché d'avoir fraudé ni d'avoir touché aucune somme".

Enquête ouverte en août 2020 

L'enquête préliminaire avait été ouverte en août 2020, a appris franceinfo. Les investigations ont été confiées au SEJF (service d'enquête judiciaire des finances), des enquêteurs fiscaux basés à Bercy qui sont chargés des affaires de fraude fiscale et des infractions douanières.

Mi-décembre, le président de la FFR a été condamné à deux ans de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende pour corruption passive, trafic d'influence, prise illégale d'intérêts, recel d'abus de biens sociaux et abus de biens sociaux. Bernard Laporte a été jugé coupable d'avoir rendu une série d'arbitrages au bénéfice du groupe Altrad. Il avait annoncé "se mettre en retrait à titre provisoire" de ses fonctions de président de la Fédération française de rugby. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bernard Laporte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.