Cet article date de plus de deux ans.

Roland-Garros 2021 : Richard Gasquet face à Hugo Gaston dès le 1er tour, les Français face à des gros bras

Le tirage au sort du tableau masculin s'est déroulé jeudi et les Français n'ont pas été gâtés, avec notamment un choc de génération dès le 1er tour entre Richard Gasquet et Hugo Gaston.

France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Richard Gasquet sur le court Simonne-Mathieu de Roland-Garros, le 29 septembre 2020. Cette année, il jouera au premier tour face à Hugo Gaston, avant un possible choc face à Rafael Nadal. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

À trois jours du début des Internationaux de France à Roland-Garros, le tirage au sort s'est déroulé jeudi 27 mai dans le bureau du juge-arbitre, à huis clos, pandémie de Covid-19 oblige. Pour les Français, la quinzaine s'annonce difficile, et le tirage au sort a déjà placé deux d'entre eux face-à-face : le revenant Richard Gasquet contre la révélation de l'an passé, Hugo Gaston. 

Un choc de générations. Hugo Gaston, huitième de finaliste de l'édition 2020 Porte d'Auteuil, est opposé d'entrée de jeu à l'ancien "Mozart" du tennis tricolore. Le premier a 20 ans, est classé 141e mondial, et avait éliminé l'an dernier Stan Wawrinka avant de tomber en cinq manches contre Dominic Thiem. Les huitièmes de finale, le Biterrois de 34 ans ne les a franchis qu'une seule fois dans sa carrière à Paris. Classé à la 51e place mondiale, il a retrouvé des couleurs ces dernières semaines et revient avec envie sur les courts parisiens, qu'il n'a plus fréquentés depuis 2019 et une défaite au 2e tour.

Des retrouvailles Nadal-Gasquet dès le 2e tour ?

Ce choc franco-français est déjà un obstacle de taille, mais la suite promet d'être encore plus impressionnante. En effet, le vainqueur de ce duel sera opposé, a priori, à Rafael Nadal au tour suivant. Nadal-Gasquet, cela pourrait être une vieille histoire qui reprend vie, les deux hommes s'étant affrontés depuis les catégories de jeunes jusqu'au plus haut niveau mondial. Leur dernier duel remonte à 2018, déjà à Roland-Garros. Même si le Français ne l'a jamais battu sur le circuit principal en seize rencontres...

Autre malchanceux au tirage : Lucas Pouille. En lice pour retrouver son niveau après une longue parenthèse due à des problèmes physiques, il affrontera au 1er tour l'Uruguayen Pablo Cuevas, véritable spécialiste de la terre battue. Et s'il venait à l'emporter, ce sera sans doute Novak Djokovic dès le 2e tour. Le Serbe pourrait également croiser le chemin d'un autre Français, Ugo Humbert (n°29), si ce dernier atteint le 3e tour.

Tsitsipas et Sinner sur la route des Français...

La liste ne s'arrête pas là. Pierre-Hugues Herbert se voit proposer Jannik Sinner (n°18) d'entrée, cet Italien de 19 ans qui s'était révélé l'année passée à Paris et qui a depuis fait son entrée dans le top 20 mondial. Vraiment pas un cadeau. Idem pour Gaël Monfils (n°14), opposé à un autre spécialiste de la surface, Albert Ramos Vinolas. Et il pourrait défier le Transalpin au 3e tour.

Jérémy Chardy est opposé à l'un des grands outsiders de ce tournoi, le Grec Stefanos Tsitsipas (n°5), dès le 1er tour, alors que Grégoire Barrère tentera de rivaliser avec l'Italien Fabio Fognini (n°27), voire profiter de ses sautes d'humeur pour le faire dérailler. Quant à Arthur Rinderknech, son invitation dans le tableau final l'a placé face à l'ancien vainqueur de l'US Open, Marin Cilic. Si l'exploit était au rendez-vous, le joueur de 25 ans pourrait découvrir Roger Federer (n°8). Enfin, l'imprévisible Benoît Paire a un délicat 1er tour contre le Norvégien Casper Ruud (n°15).

Seuls Français à peu près épargnés dans cette litanie, Jo-Wilfried Tsonga, opposé au Japonais Nishioka avant peut-être de retrouver un joueur qu'il connaît bien, le Belge David Goffin (n°13). Idem pour Gilles Simon, face au Hongrois Marton Fucsovics, et Corentin Moutet, opposé au Serbe Laslo Djere. Mais la tâche ne s'annonce pas facile pour autant pour eux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.