Natation : "Le record du monde du 100 mètres sera à nouveau battu très prochainement", prédit l'ex-champion d'Europe Michel Rousseau

Dimanche, le jeune nageur chinois Pan Zhanle a amélioré le record du monde du 100 mètres nage libre de six centièmes en participant au relais 4x100m des Mondiaux de Doha.
Article rédigé par Cindy Jaury, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
Le nageur chinois Pan Zhanle lors des Jeux asiatiques à Hangzhou en Chine, le 29 septembre 2023. (DU YU / AFP)

Un petit tremblement de terre s'est produit aux Mondiaux de natation de Doha, dimanche 11 février. Alors que la compétition débutait discrètement, dépeuplée d'une grande partie de ses stars, le record du monde de la distance reine a été battu par un nageur méconnu. Le jeune Chinois de 19 ans Pan Zhanle a effectué les 100 premiers mètres du relais 4x100m en 46"80 et effacé la marque établie par David Popovici deux ans plus tôt aux championnats d'Europe à Rome (46"86).

. -
Pan Zhanle et la Chine sensationnels ! . - (.)

D'après l'ex-champion d'Europe de la distance Michel Rousseau, consultant pour France Télévisions de 1984 à 2013, cette performance ne sort pas de nulle part. Elle est même le fruit d'une tendance générale liée à l'amélioration de l'approche tactique du sprint.

Franceinfo: sport : La performance de Pan Zhanle est-elle inattendue ?

Michel Rousseau : Non, ce n’est pas une surprise, parce que Pan Zhanle avait déjà nagé à quatre dixièmes de ce temps. Il était aussi un grand nageur de 200m. Ce qui est intéressant, c’est qu’il y a une dizaine d’années, avec les combinaisons, beaucoup de gens avaient dit qu'on ne battrait plus jamais le record. Aujourd'hui, on s’aperçoit qu’avec les techniques de nage et les nouvelles façons d’aborder les compétitions, on a réussi à dépasser tout ça sans avoir recours au dopage. Evidemment, parce que c'est un nageur chinois, on va entendre parler de dopage, mais il fait partie d'une dizaine de nageurs qui ont réussi à maîtriser des nouvelles techniques. Léon Marchand avait étonné tout le monde à l'époque

Sur quoi Pan Zhanle a-t-il fait la différence dimanche ?

Aujourd'hui, les 15 mètres sous l'eau sont beaucoup plus rapides, comme les sorties, et il existe une façon de nager beaucoup plus à plat. Les 15 mètres sous l'eau à l'aller et au retour, et la sortie de l'eau après la coulée représentent à peu près 32 à 34% de la distance. Lui a mis plus de puissance qu'il n'en mettait auparavant, ce qui fait qu’il ressort à chaque fois de ces 15 mètres en accélération.

C'est la même chose que lorsque Florent Manaudou est devenu champion olympique du 50 mètres pour la première fois. Non seulement il avait été rapide sous l’eau, mais il était sorti d’une façon prodigieuse avec une accélération au moment où il a recommencé à nager. Pan Zhanle a maîtrisé cet aspect. Aux 50 mètres, au moment où ses pieds ont touché le mur, il était à 22"20. C'est une performance extraordinaire. On peut penser qu’une dizaine de nageurs dans le monde, dont le Français Maxime Grousset, sont capables de battre le record du monde. La course reine sera vraiment un moment magique des Jeux olympiques.

Vous pensez donc que le record du monde sera battu très prochainement ?

Je peux même vous l’affirmer. On a toute une génération de très jeunes nageurs et qui maîtrisent ces techniques que tout le monde ne maîtrisait pas. Aux Etats-Unis, notamment. Pan Zhanle a donné des idées à la concurrence. Maxime Grousset peut aussi maîtriser ces techniques de nage, les Australiens également. David Popovici n'avait pas trouvé le bon équilibre l'année dernière, mais peut peut-être le trouver d'un seul coup.

Pan Zhanle est-il pour autant déjà considéré comme le favori du 100m des Jeux de Paris ?

Il fait partie d’un groupe de cinq avec David Popovici, Caeleb Dressel qui va revenir, Maxime Grousset et peut-être un autre Américain, un Italien ou un Australien... Mais il a tellement de maîtrise de la technique dans ces 15 mètres sous l’eau, qui changent tout... C'est un axe de progression pour tout le monde. Le relais féminin néerlandais a beau avoir envoyé l'équipe B dimanche, il s'est imposé uniquement grâce aux coulées du départ et du virage. Toutes les nageuses de l'équipe ont gagné un à deux mètres de plus que la concurrence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.