Cet article date de plus de six ans.

Doha : Manaudou, nouveau recordman du monde, est bien le roi du 50m

Florent Manaudou est devenu vendredi champion du monde du 50m nage libre en petit bassin, battant en prime le record du monde de la distance (20''26). Le Marseillais a dominé la finale de bout en bout, surclassant tous ses adversaires.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Florent Manaudou était venu à Doha pour tout gagner, tout écraser. "Je m'interdis de perdre", avait-il même déclaré. Pour l'instant, le Français remplit sa mission -et de quelle manière! Déjà sacré sur le relais 4x100m nage libre avec ses compères marseillais, la star de la natation tricolore a dominé, de la tête et de ses larges épaules, la finale du 50m nage libre ce vendredi.

C'est bien simple : il n'y a pas eu de suspense. Devant du début à la fin, il s'est même offert le luxe de battre le record du monde en 20''26, améliorant le temps (20''30) du Sud-Africain Roland Schoeman, qui l'avait établi en 2009, en combinaison en polyuréthane. Il a devancé l'Italien Marco Orsi (20"69), surprenant deuxième, et le Brésilien Cesar Cielo (20''88).

"C'est fou"

"Je n'étais pas forcément bien en séries et en demi, ce n'était pas facile aujourd'hui. Je ne m'attendais pas à faire aussi bien. Je fais un super temps, c'est fou", a déclaré Manaudou, visiblement très ému. Et pour cause : le Français n'avait encore jamais battu de record du monde et n'avait même jamais été sacré champion du monde en individuel, lui qui était passé à côté des Mondiaux de Barcelone en 2013 (grand bassin). Ces premières ne resteront pas sans suite : le Tricolore va tenter de le prouver en remettant ça dès samedi, sur 100m nage libre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde de natation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.