Cet article date de plus de dix ans.

Lance Armstrong à nouveau accusé de dopage aux Etats-Unis

ETATS-UNIS - Selon le Washington Post, l'agence anti-dopage américaine a lancé une procédure contre l'ancien cycliste.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Lance Armstrong, le 21 février 2012, lors d'un triathlon à Panama. ( ALBERTO MUSCHETTE / REUTERS)

Lance Armstrong à nouveau poursuivi pour dopage. L'agence anti-dopage américaine (Usada) a lancé une procédure contre l'ancien cycliste, dans une lettre datée du 12 juin dont le Washington Post (lien en anglais) a obtenu la copie.

Dans ce courrier adressé à l'ancien coureur, l'Usada explique avoir collecté en 2009 et 2010 des échantillons de sang "compatibles avec des manipulations sanguines incluant l'usage d'EPO et /ou de transfusions". Cette information n'avait pas été rendu publique jusqu'ici. L'Usada accuse donc Lance Armstrong, ses trois médecins italiens dont le sulfureux Michele Ferrari et son manager Johan Bruyneel, d'avoir mis en place des pratiques de dopage massives de 1998 à 2011.

Armstrong privé de triathlon

Lance Armstrong, qui n'a jamais été contrôlé positif, espérait pourtant en avoir fini avec les accusations de dopage. En février 2012, le procureur de Los Angeles avait en effet conclu une enquête de deux ans sur des accusation de dopage portées par d'anciens coéquipiers de l'Américain, sans poursuivre le coureur. Dans un communiqué, le champion américain a démenti s'être dopé, accusant l'Usada de "manquer d'équité" et de mener une "vendetta" contre sa personne.

Première conséquence de ces nouvelles accusations, Lance Armstrong, qui s'était reconverti dans le triathlon, a été interdit de compétition. Mais cette affaire pourrait avoir des retombés bien plus importantes pour l'Américain: il pourrait être déchu de ses septs Tours de France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.