L'ancien nageur Yannick Agnel placé en garde à vue à Mulhouse pour viol sur mineure

Le double champion olympique de Londres, en 2012, a été interpellé jeudi en fin de matinée à Paris "pour des faits de viol et agression sexuelle sur mineure de 15 ans", a précisé jeudi à franceinfo la procureure de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Yannick Agnel lors d'une conférence de presse, le 20 juillet 2019 à Gwangju (Corée du Sud). (STEPHANE KEMPINAIRE / STEPHANE KEMPINAIRE / AFP)

L'ancien nageur Yannick Agnel, double champion olympique aux Jeux olympiques de Londres, en 2012, a été placé en garde à vue "pour des faits de viol et agression sexuelle sur mineure de 15 ans", a annoncé, jeudi 9 décembre, la procureure de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot, à franceinfo.

L'ancien sportif, consultant pour France Télévisions depuis 2019 et également consultant e-sport pour la radio franceinfo, a été "interpellé en fin de matinée à Paris et placé en garde à vue à Mulhouse", où les faits se seraient déroulés, a précisé Edwige Roux-Morizot à l'AFP, confirmant une information de CNews. La procureure a ajouté que les faits remontaient "à à peu près 2016". A cette époque, Yannick Agnel, qui a mis un terme à sa carrière sportive en août 2016, à seulement 24 ans, était licencié au Mulhouse Olympic Natation.

Un litige financier entre le club et le nageur

Selon les informations de France Inter, la victime est l'une des filles de l'entraîneur du Mulhouse Olympic Natation (MON), Lionel Horter. Yannick Agnel, après une expérience aux Etats-Unis en 2013 était revenu en France en 2014, rejoignant alors le MON où il est resté jusqu'en 2016. Cette année-là, un litige financier a opposé le club au nageur, qui est allé en justice pour toucher les 60 000 euros que lui devait le MON pour sa dernière année de contrat, selon les informations de la cellule investigation de Radio France.

En raison de la procédure judiciaire en cours visant Yannick Agnel, la direction de franceinfo a décidé de suspendre sa collaboration avec l'ex-nageur, jusqu’aux conclusions de l’enquête.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.