Cet article date de plus d'onze ans.

La lutte sortie du programme olympique en 2020

La commission exécutive du Comité international olympique a décidé mardi d'exclure la lutte gréco-romaine des sports qui seront présents aux Jeux olympiques d'été de 2020. La fédération internationale de lutte va devoir postuler, face à sept autres sports, pour obtenir le dernier ticket du programme olympique de ces JO.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Reuters)

La lutte gréco-romaine a été sortie du programme olympique des JO d'été de 2020. La commission exécutive du Comité international olympique (CIO) a décidé mardi que ce sport, inscrit pourtant depuis 1896 et le début des jeux modernes, ne fait plus partie des 25 assurés d'être présents. En tout, cinq sports étaient sur la selette. Le pentathlon moderne, le badminton, le tennis de table et le taekwondo ont donc sauvé leur place.

Tous les sports ont été revus en fonction d'une quarantaine de
critères, comme leur popularité, leur universalité mais aussi leur bonne
gouvernance.

Une dernière place à attribuer

La lutte gréco-romaine a toutefois encore un espoir d'être repêchée. Sa fédération internationale va pouvoir postuler pour obtenir la dernière place restant à prendre pour les JO de 2020. En tout 26 sports seront effectivement au menu. La lutte sera face à sept autres prétendants qui frappent à la porte olympique : le squash, l'escalade, le karaté, le wushu (un art martial), le baseball/softball, le wakeboard (un sport nautique) et les sports de roller.

Le CIO doit valider le
programme des JO-2020 lors de sa session à Buenos Aires en septembre, qui
confiera l'organisation de ces mêmes Jeux à l'une des trois villes finalistes, Istanbul, Madrid ou Tokyo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.