Cet article date de plus de dix ans.

Sotchi : le parc extrême de Rosa Khutor est-il trop dangereux ?

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL | Quatre jours après les premières épreuves, et alors que la star du snowboard Shaun White est attendue ce mardi soir pour l'épreuve de half-pipe, les critiques pleuvent sur le parc extrême de Rosa Khutor, après plusieurs chutes spectaculaires. Les organisateurs en ont-ils trop fait ?
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Mike Blake Reuters)

Depuis quelques heures, la télévision russe, qui retransmet les Jeux olympiques en continu, diffuse en boucle les mêmes images. Celles de la Canadienne Yuki Tsubota, engagée sur l'épreuve de ski slopestyle, chutant lourdement à la réception d'un saut. La jeune femme, inanimée sur la piste conjuguant sauts et éléments en métal, a été prise en charge immédiatement par une équipe médicale.

Une chute de plus, une chute de trop peut-être, qui ajoute aux craintes des athlètes et de leur encadrement, jugeant le parc extrême de Rosa Khutor, dans les hauteurs de Krasnaya Polyana, beaucoup trop dangereux.

Chutes en série

Car avant la jeune Tsubota, 19 ans, sa compatriote Kaya Turski s'est aussi lourdement effondrée sur la piste de slopestyle. Elle était pourtant la grandissime favorite de la compétition ; elle ne s'est même pas qualifiée pour la finale.

Chez les hommes, l'addition a également été salée les jours précédents. Le Norvégien Torstein Horgmo n'a même pas pu défendre ses (bonnes) chances, après s'être cassé la clavicule lors d'un "run" d'entraînement. Toujours en snowboard, mais chez les filles, la Néo-Zélandaise a renoncé elle aussi après une blessure à l'entraînement. La Tchèque Sarka Pancochova a elle tout simplement cassé son casque dimanche lors de la finale de snowboard slopestyle.

Même Shaun White...

Cette accumulation de chutes et de blessures semble en tout cas donner raison à Shaun White, la superstar du snowboard half-pipe. L'Américain, qui défendra son double titre olympique mardi soir à Rosa Khutor, a préféré avant même le début des Jeux renoncer à l'épreuve de slopestyle. Chez les snowboarders, les rumeurs vont bon train : a-t-il peur de se blesser ? Ou de ne pas gagner ?

En fin de compte, peut-être a-t-il juste pris la bonne décision, au vu des événements qui se sont succédé. L'Américain reste le grand favori de l'épreuve. Avec ou sans risques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.