Russie : des islamistes revendiquent les attentats de Volgograd et menacent les JO

Dans une vidéo consultée par Reuters, des rebelles islamistes revendiquent les deux attentats suicide qui ont fait au moins 34 morts, fin décembre, dans le sud de la Russie.

Les services de secours interviennent sur le site d\'un attentat, le 30 décembre 2013, à Volgograd (Russie).
Les services de secours interviennent sur le site d'un attentat, le 30 décembre 2013, à Volgograd (Russie). ( REUTERS)

Ils ont tué au moins 34 personnes, fin décembre, dans le sud de la Russie. Des rebelles islamistes ont revendiqué, dans une vidéo consultée lundi 20 janvier par l'agence Reuters, les deux attentats suicide de Volgograd. D'après cette revendication, les deux attaques ont été commises par deux hommes identifiés sous les noms de Suleiman et Abdurakhman, pour le groupe Vilayat Daguestan, lié au mouvement irakien Ansar Al Sounna.

Dans ce même enregistrement, les rebelles menacent le président Vladimir Poutine de commettre de nouveaux attentats, à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver, qui débutent, le 7 février, pour deux semaines, à Sotchi. "Si vous organisez les Jeux olympiques, vous recevrez un cadeau de notre part (...) pour vous et pour tous les touristes qui viendront", déclare un homme, s'exprimant en russe.

"Ce sera pour tout le sang musulman qui est versé chaque jour à travers le monde, en Afghanistan, en Somalie, en Syrie, partout dans le monde. Ce sera notre vengeance", ajoute-t-il. Le Daguestan, région d'origine du groupe islamiste, est une république russe du Nord-Caucase, en proie aux violences de rebelles cherchant à instaurer un Etat islamique dans la région.