JO : huit joueuses de badminton exclues pour avoir volontairement perdu leurs matchs

La Fédération internationale de badminton a éliminé des Jeux deux Chinoises, deux Indonésiennes et quatre Sud-Coréennes accusées d'avoir délibérément perdu des rencontres de double.

Les joueuses chinoises de badminton Wang Xiaoli (à dr.) et Yu Yang lors de leur victoire contre le double canadien (21-11, 21-7) aux Jeux olympiques de Londres, le 28 juillet 2012.
Les joueuses chinoises de badminton Wang Xiaoli (à dr.) et Yu Yang lors de leur victoire contre le double canadien (21-11, 21-7) aux Jeux olympiques de Londres, le 28 juillet 2012. (ADEK BERRY / AFP)

Vous connaissiez les scandales de dopage ? Voici maintenant les scandales... de défaite volontaire. La Fédération internationale de badminton (BWF) a exclu huit joueuses des JO. Elles sont accusées d'avoir délibérément perdu des rencontres de double, mardi 31 juillet.

Tout est parti d'une enquête visant deux joueuses chinoises, révélée par l'agence Chine nouvelle. Le Comité olympique chinois a alors immédiatement déclaré qu'il "s'oppos[ait] à toute attitude qui violerait l'esprit sportif et la morale". En tout, la BWF a ciblé huit joueuses de double : deux Chinoises donc, mais également deux Indonésiennes et quatre Sud-Coréennes. Elles sont accusées de ne pas avoir fait "tout leur possible" pour gagner lors de rencontres officielles des JO.

Une tentative de manipulation du classement

Lors de leur rencontre contre les Sud-Coréennes Jung Kyung et Kim Ha Na, les Chinoises Yu Yang et Wang Xiaoli, pourtant bien meilleures que leurs adversaires, auraient notamment multiplié les services dans le filet et les coups trop courts ou en dehors des lignes. Fait encore plus troublant, le match n'a compris aucun échange de plus de quatre coups. 

Cette défaite chinoise apparaît comme une tentative de manipulation du classement des groupes du premier tour. En effet, en perdant mardi, Yu Yang et Wang Xiaoli évitaient une confrontation contre leurs compatriotes Tian Qing et Zhao Yunlei, qui avaient terminé deuxièmes de leur groupe. Elles étaient en revanche assurées d'affronter des adversaires plus faibles.

Visiblement, les spectateurs des matchs en question n'ont pas été dupes : les huit joueuses sont sorties sous les sifflets du public de la Wembley Arena au terme de leurs rencontres.