JO 2018 : une cérémonie mêlant spectacle, sport et politique

Le coup d’envoi des Jeux Olympiques de Pyeongchang a été donné ce vendredi avec la cérémonie d’ouverture. Une cérémonie grandiose, placée sous le signe de la politique.

Voir la vidéo

C’est donc officiellement parti pour deux semaines de JO à Pyeongchang, en Corée du Sud. Plus de 35.000 spectateurs ont assisté à une cérémonie d’ouverture grandiose. Un grand spectacle, mais l’histoire retiendra surtout le rapprochement des deux Corée, défilant sous le même drapeau blanc. Sur leurs vêtements, un seul mot : "Corée". La cérémonie avait commencé avec un message de paix, la chanson Imagine de John Lenon. Dans les tribunes, le président sud-coréen a serré la main de la sœur de Kim Jong-un, alors que les deux pays sont toujours en guerre.

Défilés "spéciaux"

Parmi les autres délégations, on retiendra l’image du porte-drapeau des îles Tonga, défilant torse nu, mais aussi la délégation des Bermudes avançant… en bermuda. Les athlètes russes ont, eux, défilé sous bannière olympique alors que la France a suivi Martin Fourcade. "Au début, j’ai eu un peu peur, en me disant ‘ça va me faire perdre de l’énergie’, et puis très vite j’ai transformé ça en réalisant qu’il y a quatre ans, j’avais eu du mal à rentrer dans la compétition et que finalement cette année le début de la compétition, c’était un peu ce soir", a déclaré le porte-drapeau français.

La patineuse star Kim Yuna a allumé la flamme, alors que deux hockeyeuses Coréennes, du Nord et du Sud, engagées dans la même équipe nationale, ont tenu la flamme ensemble.

Le JT
Les autres sujets du JT
La cérémonie d\'ouverture des Jeux olympiques d\'hiver à Pyeongchang (Corée du Sud), le 9 février 2018.
La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver à Pyeongchang (Corée du Sud), le 9 février 2018. (ARIS MESSINIS / AFP)