Cet article date de plus de cinq ans.

JO 2016 : comment se mettre en condition pour suivre les Jeux en pleine nuit ?

Avec un décalage horaire de cinq heures entre Rio et Paris, nombre d'épreuves seront diffusées en pleine nuit en France. Francetv info livre quelques astuces pour garder la forme, tout en suivant la compétition en direct.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les anneaux olympiques sur la plage de Copacabana à Rio (Brésil), le 1er août 2016. (LEON NEAL / AFP)

Vous faites parties des 33% de Français* qui comptent suivre les Jeux olympiques en direct ? Bon courage, car vous le savez peut-être : il y a cinq heures de décalage horaire avec Rio. Nombre d'épreuves vont donc se dérouler en pleine nuit en France. Alors comment rester éveillé devant les JO à 3 ou 4 heures du matin, sans être épuisé le lendemain ? Francetv info vous donne quelques conseils pour limiter les dégâts.

>> JO : pourquoi les horaires des épreuves nous sont-ils aussi défavorables ?

Respecter ses besoins en sommeil

Quoi qu'il arrive, il faut veiller à conserver une quantité de sommeil suffisante. Bien sûr, elle est variable selon les individus : certains appartiennent à la famille des longs dormeurs et devront dormir entre neuf et dix heures pour se sentir reposés, quand d'autres pourront se contenter de cinq ou six heures. Mais en règle générale, pour être en forme, un adulte doit dormir entre sept et huit heures.

Pas évident de respecter ces sept ou huit heures de sommeil journalières quand il faut se réveiller en pleine nuit pour regarder la finale du 100 m ! Une chose est sûre : il faut s'adapter en essayant de tenir compte de son rythme naturel. "Pour moi, il y a deux profils : les gens qui sont du matin doivent dormir la plus grande partie de la nuit avant l'épreuve qu'ils souhaitent regarder ; alors que ceux qui sont plutôt du soir, doivent veiller et dormir après l'épreuve", explique à francetv info Anthony Dubroc, docteur en pharmacie et créateur d'une société de conseils sur les rythmes de travail et le sommeil.

Pour être le plus proche de ses besoins journaliers de sommeil, il est également conseillé de faire une sieste. Si en règle générale, la sieste courte de vingt minutes est recommandée par les spécialistes, on peut déroger à la règle en cas de veille importante la nuit. Ainsi pour compenser, une sieste d'une heure trente, soit la durée d'un cycle de sommeil, est préconisée. "Pour que cette sieste d'une heure trente soit réparatrice, il faut se mettre dans les conditions où l'on se sent le mieux, donc mieux vaut privilégier l'obscurité", recommande Anthony Dubroc. Si l'on est au travail, faute de longue sieste, la petite sieste de vingt minutes sur un fauteuil est toujours bonne à prendre.

Eviter le grignotage 

Pour garder la forme malgré les veillées tardives devant les JO, le tandem bière-chips au coeur de la nuit est à bannir formellement. Il ne faut pas non plus céder aux sirènes du grignotage, et garder une alimentation équilibrée tout au long de la journée. "Ne sautez pas de repas et ne mangez pas n'importe comment, gardez votre rythme des trois repas par jour et ajoutez une collation la nuit pour ne pas rajouter à votre corps un déséquilibre supplémentaire", explique à Allodocteurs, Laurence Plumey, médecin nutritionniste.

Pour cette fameuse collation, on range dans les placards le sucre et le gras. Au revoir, croissants et saucissons. En revanche, les protéines et glucides sont les bienvenus. On peut donc imaginer un petit repas composé de crudités, d'un peu de viande ou un oeuf, un yaourt ou un fromage, et terminer par un fruit ou une compote avec quelques carrés de chocolat et un café non sucré.

Faire de l'exercice en journée

Pour un sommeil réparateur de bonne qualité, pratiquer une activité physique en journée est indispensable. D'autant que regarder les JO à la télévision sur son canapé ne favorise pas vraiment l'exercice ! Or selon une étude de l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INVS), une activité physique régulière d’une heure, trois à quatre fois par semaine, favorise le sommeil. Selon Joëlle Adrien, présidente de l’INSV, "mieux vous gérez une activité soutenue le jour, plus en retour vous dormez bien la nuit".

Bref, il ne vous reste plus qu'à imiter celles et ceux que vous admirez à la télévision, et vous garderez la forme pendant les JO !

*Sondage réalisé par l'Ifop pour l"'Equipe" du 27 au 29 juillet, auprès d'un échantillon représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. 1 051 personnes ont été interrogées par internet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.