Cet article date de plus de quatre ans.

JO 2016 : cinq médailles pour la France, une exclusion et une polémique… Ce qu'il ne fallait pas rater de la nuit

Sacrée journée à Rio. Après avoir peiné à mettre le compteur des médailles en route, la France a remporté, mardi, aux Jeux de Rio, pas moins de cinq médailles.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Le nageur Michael Phelps remporte la finale du 200 m papillon aux Jeux de Rio (Brésil), mardi 9 août. (JORGE ARCIGA AVILA / NOTIMEX)

Fin de la série noire pour les Bleus, mardi 9 août, aux Jeux olympiques de RioAprès trois jours moroses, la machine tricolore s'est emballée, avec six médailles au compteur désormais, et surtout une performance incroyable des cavaliers français au concours complet, médaille d'or au concours complet par équipes par équipes et en argent en individuel.

Voir le programme complet du mercredi 10 août

Encore plus loin dans la légende, Phelps décroche ses 20e et 21e médaille d'or

Le nageur Michael Phelps remporte la finale du 200 m papillon aux Jeux de Rio (Brésil), mardi 9 août. (JORGE ARCIGA AVILA / NOTIMEX)

Michael Phelps a conquis sa 21e médaille d'or olympique en remportant le 4x200 m avec le relais américain, un peu plus d'une heure après avoir décroché en individuel son 20e titre sur 200 m papillon.

Le relais américain, composé de Conor Dwyer, Townley Haas, Ryan Lochte et Michael Phelps, a bouclé la distance en 7'66"100, trois secondes devant la Grande-Bretagne, médaillée d'argent, et le Japon, médaillé de bronze. Agé de 31 ans, déjà l'athlète le plus titré de l'histoire des JO, le nageur américain compte désormais 25 médailles olympiques, tous métaux confondus.

Benoît Paire exclu de l'équipe de France de tennis pour avoir "bafoué les règles"

"J'annonce l'exclusion de Benoît Paire après plusieurs recadrages, de nombreuses discussions et pas mal de manquements aux règles de vie", a déclaré Arnaud Di Pasquale, le directeur technique de l'équipe de France de tennis, sur France Télévisions, sans donner toutefois davantage de détails sur les faits reprochés au joueur. "Ce n'est pas la première fois qu'on l'avertit. L'équipe de France, ce n'est pas 'open bar'. Il y a des règles à respecter", a-t-il ajouté.

Interrogé à ce propos, le 32e joueur mondial au classement ATP n'a pas donné davantage de précisions. "Maintenant, je sais comment se passe les Jeux olympiques. Je suis content de les quitter", a-t-il affirmé après sa défaite en trois sets contre l'Italien Fabio Fognini (4-6, 6-4, 7-6 (7/5)).

Accusé par ses coéquipiers, Yannick Agnel assure : "Je voulais nager" 

FRANCE 2

"C'est la DTN (directeur technique national) qui a fait le choix de mettre Damien Joly à ma place. Souffrant ou pas, je voulais nager. Même à 40 de fièvre, je me serais défoncé", a indiqué Yannick Agnel, mis en cause par ses coéquipiers du relais pour les avoir "lâchés""Ceux qui me connaissent savent que je n'ai jamais lâché personne, ni abandonné personne, et encore moins mon équipe", a poursuivi le champion olympique 2012 du 200 m nage libre, précisant qu'il souffrait d'une sinusite depuis deux jours.

Plus tôt dans la journée, ses coéquipiers du relais 4x200 m nage libre l'ont accusé de "les avoir abandonnés". "Il nous a lâchés. Il y a beaucoup de mensonges autour de ce relais", a déclaré Jordan Pothain. "Mon avis personnel c'est qu'on a été baignés dans un tissu de mensonges depuis les championnats de France de Montpellier. Dans ce relais, finalement on a été bernés, avec beaucoup de malhonnêteté et peu de franchise."

Le bronze pour Gauthier Grumier

L'épéiste Gauthier Grumier a remporté la médaille de bronze lors de l'épreuve individuelle, apportant la 6e médaille à la délégation française au Brésil, la première en escrime. Il efface le spectre d'un zéro pointé, comme il y a quatre ans à Londres.

Grumier s'est imposé pour la troisième place contre le Suisse Benjamin Steffen 15 touches à 11, après s'être incliné contre le Hongrois Géza Imre en demi-finales 15-13.

En judo, Agbegnenou passe tout près de l'or et décroche l'argent

La Française a obtenu la médaille d'argent dans la catégorie des -63 kg, la première médaille française en judo des Jeux de Rio, après sa défaite en finale face à la Slovène Tina Trstenjak. "Je suis déçue, je suis très déçue de moi. Après, je repars quand même avec une médaille d'argent, a-t-elle déclaré. J'ai essayé de la faire tomber, de trouver des brèches, mais j'étais trop pressée. Il ne faut plus me parler de judo là."

La championne du monde 2014 a été immobilisée par son adversaire qui l'avait déjà battue en finale des Mondiaux 2015.

Denis Gargaud Chanut remporte l'or en canoë monoplace

Le Français Denis Gargaud Chanut a réalisé "le rêve d'une vie" en devenant champion olympique de canoë slalom monoplace, quatre ans après l'autre Français et roi de la discipline Tony Estanguet, en devançant le Slovaque Matej Benus et le Japonais Takuya Haneda.

Deux médailles pour l'équitation, en or et argent

Carton complet pour les "Vestes bleues" de l'équitation. Le quatuor composé d'Astier Nicolas, du lieutenant-colonel Thibault Vallette, de Mathieu Lemoine et de Karim Laghouag remporte l'or au concours complet, devant l'Allemagne et l'Australie.

Trois heures plus tard, en individuel, c'est Astier Nicolas qui obtient l'argent, derrière le désormais double champion olympique allemand Michael Jung.

Foot féminin : les Bleues se qualifient pour les quarts de finale

Après une défaite contre les Etats-Unis, l'équipe de France féminine de foot a rattrapé le coup en battant la Nouvelle-Zélande 3-0. Les Bleues l'ont emporté grâce à un but d'Eugénie Le Sommer (38e) et un doublé de Louisa Necib (63e, 90e+2).

Elles finissent deuxième de leur groupe, derrière les Etats-Unis et affronteront le Canada, qui les avait privées de la médaille de bronze dans la petite finale des Jeux de Londres en 2012.

Le coup de gueule de Céline Géraud contre les judokas français

"Non, il n'y a pas de cabale contre le judo français !" Journaliste à France Télévisions et ancienne championne de judo, Céline Géraud a tenu à faire une mise au point cinglante en plein direct, après les propos du Français Pierre Duprat, éliminé par le Russe Denis Lartcev sur une pénalité. Le judoka tricolore a en effet exprimé, dans une interview au Figaro, sa "colère" et son "dégoût" vis-à-vis d’un arbitrage qui lui a été, selon lui, volontairement défavorable.

"Le judo est un art martial avec des règles, des codes, avec un arbitre. Si vous voulez faire un sport où il n'y a pas d'arbitre, vous allez faire du jokari sur la plage. Si vous voulez faire de la compétition, vous acceptez les règles", a-t-elle déclaré. "Ce qu'il faut savoir, c'est que les Français, depuis le début de la compétition, sont les seuls ici sur les tatamis à contester les décisions de l'arbitrage."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.