Mondial de handball : le Danemark conserve son titre en dominant la Suède en finale

Deux ans après le premier sacre mondial de son histoire, le Danemark conserve son titre. Les Danois ont pris le meilleur sur leurs voisins Suédois, au terme d'une finale épique et serrée au Caire (26-24) dimanche 31 janvier 2021.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les Danois savourent leur deuxième titre mondial consécutif, dimanche 31 janvier 2021 au Caire. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

De 2019 à 2021, la Covid-19 a beau être passée par là, rien n'a pour autant changé dans le paysage handballistique planétaire, si ce n'est cette finale à huis clos. Deux ans après son sacre acquis à domicile, le Danemark a en effet conservé son titre mondial en Égypte, le deuxième de son histoire.

Au Caire, devant des tribunes vides que les Scandinaves auraient rêvé d'enflammer, les Danois sont venus à bout d'une équipe suédoise conquérante tout au long de la compétition, notamment face aux Bleus en demi-finales, et s'imposent finalement avec deux buts d'avance (26-24).

L'écart créé en toute fin de rencontre

Les coéquipiers de la star du PSG Mikkel Hansen (7  buts) n'ont commis aucun impair dans cette compétition, juste une grosse frayeur juste en quarts de finale en éliminant l'Égypte aux tirs au but. Ce dimanche, les Danois se sont montrés d'une solidité à toute épreuve face à de valeureux voisins scandinaves.

Favori, le Danemark a pourtant mis du temps à se défaire de l'emprise suédoise, dans une bataille de haute-volée, extrêmement serrée. Il aura fallu attendre la 49e minute pour qu'une des deux équipes prenne trois buts d'avance pour la première fois du match. C'était en faveur des Rouges (23-20, 49e) grâce à un Jacob Holm sorti du chapeau en deuxième période avec quatre buts consécutifs pour guider les siens.

La Suède a eu sa chance, un peu plus tôt dans la rencontre, de creuser l'écart. Pour la seule fois de la partie, les Suédois avaient pris deux buts d'avance en fin de première période (12-10, 25e). Mais, le Danemark n'a pas renoncé et Nikolaj Oris (5 buts), d'un missile téléguidé, renvoyait les deux équipes dos à dos à la pause (13-13, 30e).

Nicklas Landin, dernier rempart danois

En fin de rencontre, les équipiers d'Hampus Wanne (5 buts) pensaient bien pouvoir faire douter le Danemark pour renverser la vapeur. C'était sans compter sur le gardien danois Nicklas Landin (15 arrêts au total), écoeurant de facilité dans ses cages, pour mettre fin aux espoirs suédois en écartant un jet de sept mètres de Wanne.

La Suède avait alors manqué de revenir à un but (25-23, 58e). Le Danemark était trop fort et rien ne pouvait l'écarter de son deuxième titre mondial. La sélection scandinave est bien la meilleure équipe du monde actuellement, le regard désormais porté vers les Jeux olympiques de Tokyo, où elle aura un autre titre à défendre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.