Euro 2022 de handball : revanche du Mondial 2021, duel Karabatic-Gottfridson... Ce qu'il faut savoir sur la demi-finale France-Suède

L'équipe de France de handball affronte la Suède en demi-finales de l'Euro 2022, vendredi.

Article rédigé par
Louis Delvinquière - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Le patron des Bleus Nikola Karabatic lors du match face au Danemark en phase préliminaire de l'Euro 2022, le 26 janvier 2022. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

La France s'est sortie d'un sacré traquenard dans son dernier match décisif du tour principal de cet Euro 2022 de handball après avoir démontré une énorme force de caractère dans les derniers instants face aux Danois. Place à la Suède de Jim Gottfridsson et Hampus Wanne, vendredi 28 janvier (19h30), un adversaire redoutable et en plein renouveau, lors de la demi-finale.

Une revanche de la demi-finale du championnat du monde 2021

La dernière confrontation franco-suédoise est restée en travers de la gorge des Bleus. C'était déjà lors d'une demi-finale, mais à l'occasion des Mondiaux en janvier 2021. Menés de bout en bout, les Français n'avaient pas trouvé la solution face aux Suédois pour s'incliner sur un sévère 26-32.

Hugo Descat, Valentin Porte et Melvyn Richardson se soutiennent après la défaite de la France face à la Suède en demi-finale des Mondiaux le 29 janvier 2021. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Cette fois-ci, les dispostitions seront complétement différentes. Un an après, la France est (re)devenue championne olympique, a retrouvé ses cadres et accueille une nouvelle génération qui monte en puissance.

France et Suède, entre inconstance et coups d'éclat

Après le Danemark, les Bleus vont faire face à l'autre nation scandinave des phases finales du tournoi : la Suède. Une équipe enfin de retour parmi les toutes meilleures au monde après avoir dominé les compétitions majeures dans les années 90 et au début de ce siècle (deux titres mondiaux, quatre Euros, trois médailles d'argent aux JO, 13 podiums au total entre 1990 et 2002). Argentés aux derniers championnats du monde en 2021, cinquièmes aux Jeux olympiques de Tokyo la même année et septièmes lors du dernier Euro en 2020, les Suédois retrouvent des couleurs.

Le meilleur buteur Suédois Hampus Wanne, face au gardien allemand Johannes Bitter le 23 janvier 2022. (MARIJAN MURAT / DPA)

Une équipe suédoise qui mêle plusieurs générations, comme du côté des Bleus. Cependant, les deux futurs adversaires présentent des trous dans leur copie. Des passages à vide, des failles défensives, de la précipitation offensive. Un manque de rendement, finalement. 

Avec quatre victoires pour une défaite, Français et Suédois se sont notamment illustrés sur leur dernier match du tour principal. Les premiers en battant de justesse le Danemark, les seconds, en signant une remontée fantastique face à leurs rivaux norvégiens. Entre phases de jeu parfaites et trous d'air de plusieurs dizaines de minutes, la demi-finale s'annonce instable entre les deux nations.

On va faire face à un adversaire de grande valeur, qui lui aussi a eu ses problèmes et été touché par le covid. On a tout de même une belle armada face à nous. [...] Notre adversaire est redevenu depuis quelques années une équipe dans le gotha des nations qui comptent avec une jeune génération très talentueuse.

Guillaume Gille

Le duel : Jim Gottfridson/Nikola Karabatic, une bataille de cadors

Ils sont les deux piliers qui tiennent leur édifice. Le capitaine suédois Jim Gottfridson a été l'un des éléments clés du retour spectaculaire des siens face à la Norvège au dernier match. S'il n'est pas forcément buteur, le demi-centre suédois de 29 ans est un redoutable défenseur. 

Jim Gottfridson (Suède) au contact avec Patrick Wiencek (Allemagne) lors du troisième match de l'Euro 2022 de handball, le 23 janvier 2022. (MARIJAN MURAT / DPA)

Dur sur l'homme, excellent passeur, Gottfridson aura de quoi faire trembler les Bleus avec, notamment, l'alchimie qui le lie à Hampus Wanne, meilleur buteur suédois et quatrième au général sur la compétition (41 buts, 80% de réussite).

En face de lui, il y verra l'un des adversaires qu'il a déjà affronté par le passé avec son équipe de Flensburg en Champions League : Nikola Karabatic. Le leader charismatique de l'équipe de France, cible évidente pour les adversaires, sera inévitablement l'atout pique du jeu tricolore. 

Les clés du match : "La vivacité et l'expérience"

Si la constance sur 60 minutes était la solution, elle pourrait aussi venir du passé. Et notamment sur les dernières quinze minutes face au Danemark. Si, comme Jérôme Fernandez le laissait entendre après cette remontée face au Danemark, le "délic mental" est effectif, alors les champions olympiques français auront de quoi faire peur aux Suédois, eux aussi champions de l'inconstance.

Ludovic Fabregas trouve l'ouverture pour armer sa frappe, le jeudi 20 janvier face aux Pays-Bas. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

Pour Denis Lathoud, ancien international français au temps des "Barjots", les clés de la rencontre pourraient résider sur les valeurs intrinséques des Bleus, supérieures à celles de leurs adversaires. "Il faudra jouer sur la vitesse, maintenir une bonne mobilité défensive et profiter de nos joueurs explosifs qui partent vite en contre-attaque pour marquer des buts faciles", entame l'ancien international aux 164 sélections. Et de prévenir : "Encore va-t-il falloir contenir la qualité des joueurs suédois..."

Dans un autre registre mais néanmoins dangereux, les Suédois devraient imposer dès le début "un gros défi physique en défense", pense Lathoud.

Ils ont des gabarits plus grands et plus costauds que nous. Nous avons un petit déficit physique, mais plus d'expérience. C'est une équipe solide, difficile à manoeuvrer, mais si les deux équipes sont au complet, la France est supérieure car elle a une meilleure profondeur de banc..

Denis Lathoud, ancien international

franceinfo: sport

L'autre clé du match défendue par celui qui est désormais entraîneur au SEHB Strasbourg (deuxième division), est celle de l'efficacité défensive, notamment pour les gardiens : "On sait l’importance des gardiens de but. Quand il n'y a pas d’arrêt on est derrière, et dès le moment où il y a trois arrêts, on revient. Ça remet directement la France dans le droit chemin. C'est une clé. Nos gardiens sont irréguliers et pas toujours au top. Il va falloir l'être sur ce match."

Des Bleus face au Covid et à leurs travers

L'un des invités – qui n'est pas une surprise pour autant  du tournoi n'est autre que le virus du Covid-19. Et, force est d'avouer qu'il a joué un rôle primordial dans cet Euro, et notamment dans le clan français. Le capitaine Valentin Porte avait bien failli ne jamais arriver sur cet Euro, testé positif juste avant de rejoindre ses camarades en Hongrie.

Kentin Mahé face à la Croatie lors de l'Euro 2022 de handball. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

Puis, pendant la compétition, Karl Konan, revenu face au Monténégro, et Guillaume Gille, le sélectionneur, se sont révélés être positifs. Depuis, c'est son adjoint Erick Mathé qui a pris les rennes des Bleus. Les malades, eux, sont de retour avec Ludovic Fabregas (malade) et Dylan Nahi (grippé).

Reste alors pour ce match l'inconnue d'un éventuel retour à temps pour Kentin Mahé, testé positif il y quelques jours. Son sélectionneur a lui obtenu le feu vert après deux tests négatifs successifs et va retrouver sa place en bord de parquet. Nicolas Tournat ne devrait pas en être, lui qui a rendu un test positif le jour du match face au Danemark.

Les joueurs de l'équipe de France de handball célèbrent leur victoire (30-29) face au Danemark, le 26 janvier 2022, lors de l'Euro en Hongrie. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

Avec cet adversaire invisible et imprévisible, la France a montré des carences dans ses réactions. Le match face à l'Islande et la première mi-temps face au Danemark a fait apparaître un collectif sans solution. Dos au mur, les Français ont cependant démontré le contraire en deuxième mi-temps face aux rivaux danois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat d'Europe de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.