Sepp Blatter réélu à la tête de la Fifa pour un cinquième mandat

Sepp Blatter a été réélu ce vendredi à la tête de la Fifa. Son adversaire, le prince Ali, qui l'avait contraint à un second tour a décidé de se retirer de l'élection. C'est le 5e mandat de Sepp Blatter âgé de 79 ans.

(Sepp Blatter a été réélu pour un cinquième mandat à la tête de la Fifa © REUTERS/Ruben Sprich)

En dépit des scandales de corruption qui secouent la Fifa depuis le milieu de la semaine, Sepp Blatter a été réélu ce vendredi pour un cinquième mandat. A l'âge de 79 ans, il a été contraint à un deuxième tour par son seul adversaire lors de ce scrutin, le prince Ali. Sepp Blatter n'a pas réussi à obtenir les deux tiers des voix nécessaires pour être élu dès le premier tour...mais de peu. Avec 133 voix pour le Suisse contre 73 pour le Jordanien, l'issue de cette élection ne laissait guère de place au doute. Le Prince Ali a donc décidé de se retirer avant même le second tour. 

Sepp Blatter, huitième président de la Fifa, est donc réélu pour une période de quatre ans.. Mais ce scrutin a été beaucoup plus compliqué que lors du précédent vote en 2011. A cette époque, Joseph Blatter avait été élu dès le premier tour avec près de 90% des suffrages (186 voix sur 203 exprimés). Il était alors le seul candidat puisque son adversaire, Mohammed Bin Hamman, avait été obligé de se retirer quelques jours avant l'élection et suspendu à vie pour des achats de voix dans sa campagne.

"Les coupes du Monde 2018 et 2022 auront bien lieu en Russie et au Qatar"

Prenant la parole juste après son élection, Sepp Blatter a promis "de donner une Fifa plus forte à son successeur '.  Il a par ailleurs tenu à "féliciter et exprimer sa gratitude au Prince Ali ". "Blatter, c'est Blatter ", a pour sa part lancé Jérôme Valcke, le secrétaire général de la Fifa, le numéro deux du foot mondial...

Sepp Blatter veut donner une "Fifa plus forte à son successeur"
--'--
--'--
Par ailleurs, Jérôme Valcke a expliqué dès l'issue de ce scrutin que "les coupes du monde 2018 et 2022 auront bien lieu en Russie et au Qatar ". Les conditions d'attribution de ces deux éditions sont au coeur de la polémique dans l'une des enquêtes autour des affaires de corruption au sein de la Fifa. 

Le changement "crucial" pour Platini

Michel Platini, qui a demandé cette semaine à son "ami" Sepp Blatter de démissionner en raison des scandales qui secouent la Fifa, a expliqué après l'élection que le changement était "crucial" à la Fifa. "Je suis fier que l'UEFA ait défendu et soutenu un mouvement pour le changement à la Fifa. Le changement qui est, à mon avis, crucial si cette organisation doit retrouver sa crédibilité ", a estimé le président de l'UEFA qui avait apporté son soutien au Prince Ali lors de ce scrutin. 

De son côté, l'ancien international portugais Luis Figo – un temps candidat – a réagi à cette élection en expliquant qu'"aujourd'hui, la Fifa a perdu mais par dessus tout le le football a perdu, ainsi que tous ceux qui tiennent sincèrement à lui"

"La plus triste soirée qu'ait connu le football depuis 15 ans"

Invité de France Info ce vendredi, l'ancien agent de joueur et auteur de "La face cachée du foot buisiness" Patrick Mendelewitsch estime de son côté que c'est "l'une des journées les plus tristes" de l'histoire du football mondial.

Ce dernier n'a pas de mots assez durs envers Sepp Blatter, qui a entretenu un "système mafieux" au sein de la Fifa, et même Michel Platini, "qui siège au comité exécutif de la Fifa depuis 2002, et qui a donc cautionné par sa présence tous les coups tordus pratiqués par la Fifa au préjudice du football. Le fait qu'il se réveille en 2014 comme un ingénu, (...)c'est juste un posittionnement tactique, et Dieu sait que sur le terrain, Michel Platini était un bon tacticien".

Sur les enquêtes judiciaires en cours aux Etats-Unis et en Suisse, Patrick Mendelewitsch regrette qu'elles arrivent trop tard. Quant au Prince Ali, il lui reproche d'avoir abandonné, trahissant les espoirs placés en lui :

"C'est la plus triste soirée qu'ait connu le football depuis au moins une quinzaine d'années", Patrick Mendelewitsch, auteur de "la face cachée du foot business
--'--
--'--

A voir aussi ►►►Election à la tête de la Fifa : le film de la journée