Election à la tête de la Fifa : le film de la journée

Le Congrès de la Fifa qui doit réélire Sepp Blatter pour un cinquième mandat s'est ouvert ce vendredi matin à Zurich. Sepp Blatter a été contraint à un second tour.

(A l'ouverture du congrès électif de la Fifa, Sepp Blatter a appelé à "attaquer les problèmes" © MaxPPP)

Mercredi, la FIFA est directement visée par un scandale de corruption. Blatter ne serait cependant pas concerné. Jeudi, Michel Platini, patron de l'UEFA, demande à Blatter de quitter la Fifa et invite par la même occasion les 209 présidents des fédérations à voter pour le prince Ali ..

19h22 Le prince Ali a décidé de se retirer avant le second tour, Sepp Blatter est réélu à la tête de la FIFA pour un cinquième mandat. 

18h58 Blatter n'obtient pas la majorité des 2/3 nécessaire pour une élection dès le premier tour. Il y aura donc un deuxième tour de scrutin. Sepp Blatter a obtenu 133 voix, le prince Ali 73. C'est la première fois que Sepp Blatter est mis en ballotage.

18h32 Le vote pour élire le président s'est achevé. Le dépouillement débute. Il y a deux candidats. Sepp Blatter (79 ans) et le prince Ali (39 ans). 

17h10 Le vote a officiellement débuté. Pour être élu dès le premier tour, un candidat a besoin des  deux tiers des voix.

(vote fifa)

17h00  Avant le vote à la Fifa, Sepp Blatter s'est exprimé une dernière fois "On me rend responsable de la tempête, je promets une Fifa forte. J e veux remonter le chemin, arranger la situation de la Fifa, je veux une Fifa belle, robuste, sortie de la tempête ".

16h45 Candidat opposé à Sepp Blatter à la présidence de l'UEFA, le prince Ali a expliqué que l'avenir de l'institution "passe par la transparence ". "Les yeux du monde sont sur nous, nous devons envoyer un message à ceux qui nous regardent: "nous comprenons la fragilité de votre confiance' ".

16h06  Les présidents des fédérations israélienne et palestinienne se sont serrés la main.

16h00 Le Premier ministre français, Manuel Valls, lance "le football ça ne peut pas être la corruption ". Manuel Valls a souhaité que les "différentes justices saisies " aillent au bout de leurs enquêtes.

15h59 Pendant ce temps, l'office britannique de lutte contre la délinquance financière (SFO), annonce examiner des éléments en sa possession concernant les soupçons de corruption au sein de la Fifa. La SFO a fait  savoir qu'il se "tient prêt à prêter main forte aux enquêtes criminelles internationales". 

15h54 De son côté, Israël se réjouit qu'on ait évité "une situation absurde".

15h30  La Palestine renonce à sa demande de suspension d'Israël annonce le président de la fédération. 

15h24  La question de la demande de suspensui d'Israël de la Fifa, demande formulée par la fédération de Palestine, commence à être évoquée lors de ce 65e congrès.

14h20  Sur France Info, l'avocat spécialiste du droit du sport et ancien président du FC Rouen, Thierry Granturco, estime "que le filet se resserre autour de Sepp Blatter ". Selon lui, si le président de la FIFA a "professionnalisé l'institution et a porté le football sur des continents où ce sport était vraiment déficitaire " il y a quand même des questions à se poser sur "les règles e gouvernance ".

"Il y a un outil juridique qui permettrait au comité exécutif de la FIFA de dessaisir des hommes de leurs responsabilités" (Thierry Granturco)
--'--
--'--

14h : Au moment où se déroule ce Congrès, à l'issue duquel sera désigné le nouveau président de la Fifa, le premier Ministre britannique, David Cameron estime que Sepp Blatter "devrait partir. Vous ne pouvez pas avoir des accusations de corruption à ce niveau et à cette échelle dans cette organisation et prétendre que la personne qui la conduit en ce moment est la bonne personne pour la faire avancer".

13h55  : Sepp Blatter sur le racisme et la discrimination "je trouve ça décevant de devoir parler de discrimination et de raciste à chaque Congrès, c'est la responsabilités des fédérations nationales."

13h37 :  Le Congrès reprend, avec sept minutes de retard sur l'heure prévue initialement, à cause de cette alerte à la bombe.

13h27 : Alerte à la bombe au Congrès de la Fifa, selon la police. C'est le deuxième incident de la journée au Congrès de la Fifa après l'évacuation de deux manifestantes palestiennes demandant à exclure Israël.

12h17 : Sepp Blatter a affirmé que "quand nous avons décidé de l'attribution de deux Coupes du monde, lors d'une session, si deux autres pays étaient sortis de l'enveloppe, je pense que nous n'aurions pas ces problèmes aujourd'hui".

A VOIR ►►► Expliquez nous... Sepp Blatter

12h : Pause déjeuner, le Congrès reprendra à 13h30

11h55  : Présentation du budget 2016, adopté à 99%. 822 millions de dollars de revenus : 434 millions pour les droits télévisés388 millions en marketing220 millions versés au développement,55 miilions pour les Fédérations membres.58 millions programme Goal

11h48  : Le budget 2014 et celui de la période 2011-2014 a été accepté à 99% par les membres de la Fifa.

11h45  : Pour Scala, le changement de processus de candidature pour l'organisation du mondial 2026, "vise à éliminer des comportements inappropriés, l'acceptation tacite de comportements inappropriés". D'autant plus que "de nos jours, à l'ère des médias numériques, toutes les erreurs apparaissent à la lumière, tôt ou tard".

11h35 : La parole est maintenant à Domenico Scala, le président du Comité d'audit et de la conformité. Il veut "la misse en place du comité d'éthique, de la révision du code d'éthique".

11h30 : Kattner défend le bilan de Sepp Blatter. 

11h16 : Selon Markus Kattner, directeur financier de la Fifa, la Fifa a réalisé un "bénéfice de 338 millions de dollars pour la période 2011-2014"

11h12 : Sepp Blatter cède la parole à Hayatou, responsable de la commission des finances pour l'explication des comptes de la Fifa. Le rapport d'activité 2014 de la Fifa est disponible en ligne. "Le cycle 2011/2014 s'est achevé sur un succès non seulement sportfi avec le Mondial au Brésil mais aussi financier, ce qui a permis de faire passer les réserves de la Fifa à 1,5 milliard de dollars".

11h10 : "Le football ce n'est pas seulement 64 matchs, c'est aussi son aspect social et culturel" selon Sepp Blatter.

11h  : Dans cinq heures, le nom du président de la Fifa sera connu. Sepp Blatter est opposé au prince Ali ben Hussein de Jordanie.

10h49 : Sepp Blatter souhaite laisser derrière lui le scandale de corruption qui touche la Fifa. "Réparons tout de suite les dégâts" et il appelle le 209 fédérations à le rejoindre pour que "le bateau ne tangue plus et avance tranquillement".

10h45 : Sepp Blatter refuse de reconnaître la responsabilité de l'organisation qu'il préside. "Les fautifs, s'ils sont reconnus coupables, ce sont des individus, pas l'ensemble de l'organisation" dit-il à la tribune. 

10h38 : Le discours de Sepp Blatter continue. Il évoque notamment les problèmes d'éthique

10h : L'élection du nouveau président de l'UEFA a lieu le jour où on célèbre un triste anniversaire. Celui du drame du stade du Heysel. Le 29 mai 1985, 39 supporters avaient trouvé la mort dans des affrontements entre supporters britanniques et italiens lors de la finale de la coupe des clubs champions entre la Juventus et Liverpool. 

9h45 : Dans son discours inaugural, Sepp Blatter, a appelé à l'esprit d'équipe" pour "attaquer les problèmes". Il demande aux membres de l'association qui gère le football mondial de montrer "au monde que nous sommes capables de gérer la Fifa". 

 9H15 : Le congrès électif de la Fifa s'ouvre à Zurich.