Football : "Il faut savoir aussi gagner les matchs serrés" explique Marquinhos après la victoire du PSG 1-0 face à Saint-Etienne en finale de Coupe de France

Le PSG s'est imposé vendredi soir sur le plus petit des scores en finale de Coupe de France face à Saint-Etienne (1-0). Les moins de 3 000 spectateurs présents au stade ont aussi assisté à la sortie sur blessure de Kylian Mbappé dès la 33e minute. 

Le capitaine du PSG Thiago Silva soulève la 13e Coupe de France remportée par le club après la victoire 1-0 face à Saint-Etienne
Le capitaine du PSG Thiago Silva soulève la 13e Coupe de France remportée par le club après la victoire 1-0 face à Saint-Etienne (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

Pour le premier match officiel post coronavirus, le PSG a remporté vendredi 24 juillet au Stade de France, et c'est un record, la 13e Coupe de France de son histoire en battant l'AS Saint-Etienne par le plus petit des scores, 1-0. La rencontre s'est déroulée devant moins de 3 000 personnes, suite à l'application des consignes sanitaires pour ce type d'événement. Le seul but du match est à mettre au crédit de Neymar à la 14e minute. L'ambiance n'était pas franchement celle des grands soirs, d'autant que Kylian Mbappé est sorti blessé dès la 33e minute sur un tacle dangereux du capitaine des Verts, Loïc Perrin. Et ce, à moins de trois semaines du quart de finale de Ligue des champions du PSG contre les Italiens de l'Atalanta Bergame à Lisbonne.

Pas de correction malgré l'expulsion

Du côté du scénario du match, on pouvait s'attendre à une nouvelle démonstration des Parisiens face aux Verts. Mais les joueurs de la capitale n'ont pourtant jamais semblé en mesure de corser l'addition après l'ouverture du score de Neymar en début de rencontre et malgré leur supériorité numérique pendant les deux tiers de la rencontre. "On ne va pas toujours donner des shows, des 4-0, des 5-0, des 8-0", a réagi à la sortie de la rencontre le défenseur du PSG Marquinhos. "Il faut aussi savoir gagner les matchs serrés, les matchs où l'on est mal, quand on voit que le match n'est pas bien débloqué pour nous. C’est une finale, il faut y aller fort, il faut le gagner."

Parfois on veut bien jouer et on n’y arrive pas. Il faut aussi savoir être intelligent pour gagner.Marquinhosà franceinfo

Il faut également souligner la belle prestation offerte par Saint-Étienne, même suite à l'expulsion de son capitaine emblématique, Loïc Perrin, après une faute dangereuse sur Kylian Mbappé. Les Stéphanois ont même frappé le poteau en début de partie. Pas de quoi rougir pour le joueur de l'ASSE, Thimothée Kolodziejczak : "On est forcément déçus mais on a voulu garder la tête haute à la fin du match. On a montré un vrai visage, notre vrai visage", estime le défenseur des Verts. "On a joué comme des guerriers, comme des hommes, même si on aurait pu encore leur faire plus mal à onze. Ça ne s'est pas trop vu que l’on était à dix."

Mbappé blessé à moins de trois semaines de la Ligue des champions

La soirée aura aussi été décevante du côté du PSG. Même avec ce nouveau trophée, le club perd Kylian Mbappé, touché à la cheville droite. À l'issue de la rencontre, le champion du monde est revenu pour soulever la coupe avec une attelle et des béquilles, le tout devant 2 805 spectateurs. Dans la foule, certains étaient loin d'être emballés.  "Tout le monde est perdant", réagit l'un d'entre eux à la sortie du stade, "parce qu’au final on a quand même un spectacle qui n’est pas au rendez-vous. Même si les joueurs sont de grands professionnels qui sont capables de se concentrer, je suis persuadé que [la situation] joue quand même sur leur mental et sur l’énergie. On ne peut pas avoir la même intensité."

Ça fait un peu match de quartier, c’est bizarre. Après, je pense qu’on a vécu quelque chose d’unique.Un supporter au stade de Franceà franceinfo

La soirée historique s'est conclue avec la remise de la coupe, sans contacts, par un Emmanuel Macron masqué. Les Parisiens de leur côté se tournent déjà vers leurs prochaines échéances : la finale de la Coupe de la Ligue vendredi 31 juillet face à Lyon, et surtout le quart de finale de Ligue des champions le 12 août face à l'Atalanta Bergame, avec ou sans Kylian Mbappé.