Ligue des champions : Tout juste, puis tout faux... Revivez la défaite d'un PSG aux deux visages face à Manchester City

Deuxième fois de suite dans le dernier carré pour le club de la capitale. Le parcours du combattant continue pour le PSG, qui s'est déjà coltiné le Barça et le Bayern, et affronte désormais le nouveau riche d'Angleterre, le Manchester City de Pep Guardiola.

Kevin de Bruyne célèbre 
Kevin de Bruyne célèbre  (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les banderoles installées par les supporters parisiens autour du Parc des Princes résument bien l'attente, énorme, qui accompagne cette demi-finale aller entre le PSG et Manchester City, mercredi 28 avril. "Arrachez tout, allez au bout", ont écrit les ultras parisiens sur une des banderoles qu'ils ont déployées dans la capitale. "Briller pour la Ville lumière", peut-on aussi lire au-dessus du périphérique, qui s'engouffre sous le stade du 16e arrondissement. Car le club de la capitale n'est pas favori face aux nouveaux riches de Premier League, le Manchester City de Pep Guardiola qui survole son championnat et vise, comme Paris, une première victoire dans la reine des Coupes d'Europe.

Le parcours du combattant se poursuit. Si, l'année dernière, certains avaient raillé un parcours "facile" pour que le PSG se hisse en finale (Dortmund en 8es, l'Atalanta Bergame en quarts et le RB Leipzig en demies), cette fois, le club parisien se voit offrir un parcours digne d'une étape de montagne gratinée du Tour de France : le Barça en 8e, le Bayern en quarts et Manchester City en demies, un adversaire encore invaincu dans la compétition et à l'effectif XXL riche d'une trentaine d'internationaux et dont la valeur dépasse le milliard d'euros.

Un choc aux forts accents géopolitiques. Ce PSG-City peut aussi se lire comme un match entre le Qatar, propriétaire du PSG, et les Emirats arabes unis, qui possèdent Manchester City. "C'est une façon pour eux d'intégrer le système mondialisé et de nouveaux marchés. Le but, ce n'est pas vraiment le beau jeu, mais plutôt de créer des relations pour développer leur économie dans d'autres domaines", explique Raphaël Le Magoariec, spécialiste des politiques sportives des pays du Golfe, à franceinfo sport.

Un adversaire en pleine confiance. C'est peu dire que Manchester City écrase la concurrence en cette année 2021 : les coéquipiers de Kevin De Bruyne ont remporté 27 des 30 matchs depuis début janvier. Mais les Parisiens, pour une fois épargnés par les blessures, ne font pas de complexe d'infériorité. "Nous sommes relax, confiants en nos qualités, comme nous l'étions contre le Bayern", assure le coach Mauricio Pochettino.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FOOT

23h57 : Après une première période solide, les Parisiens ont été totalement renversés par Manchester City en un quart d'heure. Voici les quinze minutes qui ont tout fait basculer pour le PSG.

23h26 : "On a concédé deux buts sur deux détails. Juste avant l'égalisation, on devait marquer le deuxième but, et ça change tout. En première période, on a bien joué. En seconde période, c'est normal de souffrir, c'est Manchester City. Une période pour chacun, il n'y a pas beaucoup plus à analyser. Les petits détails ont été décisifs et ont été contre nous."

23h24 : Ça ne vous surprendra pas : s'il y avait des supporters parisiens aux abords du Parc des Princes, ils n'ont pas fait de vieux os au coup de sifflet final.

23h18 : Avec ce score de 2-1 pour Manchester, le PSG est obligé d'aller marquer au moins 2 buts au match retour à l'extérieur. Un score de 2-0, de 3-1 ou encore de 3-2 permettrait aux Parisiens de se qualifier pour la finale. Mais il faudra pour cela réaliser un meilleur match, en ne s'arrêtant pas à la première mi-temps.

23h18 : Bonsoir, que faut il que le PSG fasse pour passer à la suite ??

23h04 : Si Manchester City l'a emporté 2-1, les deux buts encaissés par Paris - un coup franc lointain et un centre de De Bruyne - étaient évitables. Au final, en ne comptabilisant que les expected goals (en gros, la probabilité de marquer selon la zone de frappe), le PSG l'emporte 1,6 à 0,9.

23h00 : J'attends ma récompense (une entrée de live à ma gloire)... Pour une fois que je gagne !

23h00 : Un grand bravo à @Anti PSG qui avait deviné le bon score (en compagnie de et @Ju). Un grand bravo à eux !

22h56 : "Pour le prochain match, il faudra qu'on soit plus réguliers entre les deux mi-temps", constate Marquinhos "La Palice" au micro de RMC Sport. Le capitaine parisien n'a pas d'explication sur le trou d'air qu'a subi son équipe en seconde période.

22h55 : Il faudra une bonne dose de magie à Paris pour le match retour....

22h55 : Au moins on prendra pas le retour a la légère

22h54 : Arrêtez de rêver, le PSG ne pourra pas gagner de 2 buts à Manchester la semaine prochaine! Fragilité psychologique comme à chaque fois qu'ils se font rattraper au score.

22h52 : Après 45 minutes parfaites, le PSG se saborde et s'incline à domicile face à Manchester City (2-1). Le retour, dans six jours outre-Manche, s'annonce très compliqué.

22h51 : L'optimisme de certains fait plaisir mais les lacunes du PSG nous explosent au visage ce soir. Perso, je ne les vois pas se qualifier au retour.

22h51 : Le PSG avait tenté 9 tirs en première période, mais seulement 2 après la pause. Signe que les Citizens ont complètement asphyxié les Parisiens au retour des vestiaires. Ou alors que les Parisiens n'avaient pas le physique pour tenir un pressing tout terrain pendant 90 minutes.

22h41 : On ira gagner 2-0 là-bas et pis c’est tout !

22h46 : Pourquoi n'avoir pas remplacé Gueye après sa 1ere erreur qui a conduit au but? Il était moins lucide. Pochetino à a choix quand même sur son banc !

22h41 : Et même un 3-2 ou un 4-3, avec la règle du but à l'extérieur. On peut toujours rêver, mais je pene qu'à 1-2 à l'aller les probabilités de qualification sont faibles (10 % ?)...

22h40 : Notez que le PSG confirme ses problèmes récurrents à domicile. Récemment, il a perdu contre Lille, Nantes et le Bayern... et bientôt face à Manchester City, sauf miracle.

22h38 : @Jérôme Un succès 2-0 à l'Etihad Stadium suffirait aux Parisiens pour se hisser en finale. Mais un 3-1 ou un 4-2 fonctionnera aussi.

22h38 : si le score en reste la Paris devra marquer 3 buts aux match retour ?

22h37 : Vous pensiez que ça ne pouvait pas être pire pour le PSG ? Détrompez vous, Idrissa Gueye vient d'écoper un rouge direct amplement mérité pour un attentat sur Illkay Gundogan. Sur le banc parisien, Mauricio Pochettino rit jaune : tout son plan, qui avait parfaitement fonctionné en première période, part en fumée.

22h34 : @phil Le Brésilien a l'air de perdre ses nerfs. Il vient de se rendre coupable d'un geste gratuit sur un défenseur adverse, ce qui lui a valu un carton jaune mérité.

22h33 : Paris perd sa force collective ! Manchester à rectifié sa stratégie à la mi temps, je trouve Neymar étrangement absent !.

22h33 : Sur le coup franc le ballon a carrément TRANSPERCÉ le mur...

22h33 : Ce sera encore pas pour cette année

22h30 : Scénario catastrophe pour le PSG avec un deuxième but de Manchester City sur un coup franc direct magnifique de Ryad Mahrez qui traverse le mur parisien pour surprendre Navas. C'est à la fois logique et désolant au vu des 45 premières minutes. 2-1 pour Manchester City, 72e.

22h29 : Vous savez, la petite histoire entre la France et la Belgique de 2018 n'est toujours pas oublié de ce côté de la frontière.

22h28 : Certes City s'est remis à l'endroit pendant la pause, mais ça n'explique pas entièrement l'écroulement tactique du PSG, dont l'équipe est coupée en deux, où toute velléité de remonter le ballon proprement a disparu et où seul Kylian Mbappé semble encore constituer une menace pour la défense anglaise. , 70e.

22h27 : Et voilà ! Punis pour ne pas savoir tenir un match ! Pffff.

22h26 : La remontada est en cours.

22h25 : Je vais finir par croire que Kevin de Bruyne a une dent contre le PSG, qu'il a déjà éliminé jadis... ;o(

22h23 : Ce qui devait arriver est arrivé, avec l'égalisation de Manchester City, signée Kevin de Bruyne sur un centre fort face au but que personne ne touche et qui achève sa course au fond des filets. , c'est logique, mais vraiment dommage au vu de la première période parisienne.

22h19 : Un quart de jeu en seconde période, et mis à part un centre rasant de Mbappé qui a loupé Verratti devant le but anglais, le PSG n'a plus de munitions face à des Citizens qui leur confisquent le ballon. C'est le scénario inverse de la première période. 1-0 pour Paris à l'heure de jeu.

22h12 : Le maestro du jeu parisien, Angel di Maria, se mue même en serial tacleur. L'Argentin a même tenté un tacle très risqué sur un adversaire dans la surface, mais parfaitement licite. N'empêche, c'est mauvais signe pour Paris, totalement sevré de ballon depuis la reprise du jeu.

22h09 : Les joueurs de City ont dû sérieusement se faire remonter les bretelles dans le vestiaire, car ils sont revenus sur le terrain le couteau entre les dents. Ils acculent le PSG devant sa surface en ce début de seconde période. 1-0 pour Paris, 50e.

22h04 : Les commentateurs d'espn2 argentine ne tarissent pas d'éloges et parlent d'une supériorité footballistique collective du PSG et d'un Manchester muselé. Espérons que Paris marque un autre but en deuxième mi-temps !

22h04 : très belle prestation mais juste un but d avance...à choisir, j'opte pour l efficacité. Il y a un retour en Angleterre, c'est loin d'être dans la poche..

22h04 : C'est reparti au Parc des Princes, pas de changement dans les deux onze. Côté Paris, c'eut été surprenant, mais côté City, toujours pas trace d'un vrai renard des surfaces. 1-0 pour le PSG face à Manchester City.

22h03 : J'aime beaucoup cette phrase d'un journaliste britannique nommé Jack Lang (aucun lien avec l'ancien ministre de la Culture) : "vous pourriez enfermer Marco Verratti dans une cabine téléphonique avec six défenseurs adverses et quelques tigres, et il sortirait quand même avec le ballon. Sublime joueur". Et effectivement, au niveau des relances, le PSG est trois classes au-dessus de City. Grâce à ces sorties de balle rapides et précises, le PSG réussit là où City pèche.

21h53 : C'est un truc de jardinier qui tondent la pelouse dans des sens différents pour former des carreaux. Il est possible de faire ça chez vous, je suis tombé sur des forums de jardiniers qui en discutent :-) Notez que l'UEFA interdit les motifs fantaisistes.

21h53 : Bonsoir Pierre, vous qui êtes expert, pouvez-vous nous dire pourquoi la pelouse du stade ressemble à un damier ? Merci beaucoup et bonne soirée !

21h46 : Coup de sifflet de l'arbitre qui met fin à une première période très convaincante du PSG, grâce à Angel di Maria étincelant et Leandro Paredes au four et au moulin. 1-0 pour le club de la capitale contre Manchester City.

21h44 : Merci Navas comme d'habitude et cela devient une très mauvaise habitude ! La défense du PSG fait flipper parfois !

21h43 : Merci qui ? Merci Navas !

21h43 : Encore une étourderie de la défense du PSG qui oublie un ballon dans la surface. C'est finalement Phil Foden qui hérite du ballon tout seul au point de penalty, mais le milieu anglais frappe fort plein axe, directement sur Keylor Navas. Ce sont les seules fausses notes de la partition parfaite du PSG jusqu'à présent.