Ligue 1 : le PSG s'allie avec une plateforme de cryptomonnaie

Le club de la capitale a annoncé vendredi avoir conclu un partenariat qui va lui rapporter entre 25 et 30 millions d'euros lors des trois prochaines saisons.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une représentation de bitcoins à Sulkowice (Pologne), le 10 août 2021. (JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO / AFP)

Le Paris Saint-Germain et la plateforme de cryptomonnaies crypto.com ont annoncé vendredi un contrat de partenariat qui doit rapporter au club français entre 25 et 30 millions d'euros sur trois ans, selon une source proche du dossier.

Un mois après l'arrivée de Lionel Messi, le PSG commence à percevoir l'impact mondial de la superstar, qui l'aide à développer sa marque... et à faire grimper les prix. La signature de l'Argentin a fait "plus que doubler" le prix évoqué au début des négociations entre le club et crypto.com, selon un connaisseur du dossier.

S'affirmer dans ce secteur

Ce sponsoring permet aux Parisiens de renforcer leur présence dans le secteur de la blockchain, cette technologie qui permet de garder la trace des échanges effectués entre ses utilisateurs, et qui doit agir comme gage de confiance. Secteur qu'ils ont déjà investi avec les objets virtuels "NFT" et les "PSG Fan Tokens", ces jetons numériques qui ont une valeur numéraire et offrent des droits spéciaux à leurs détenteurs. De nombreux "tokens" (non fongible tokens, jetons non fongibles, donc exclusifs, ndlr) ont aussi été remis à Messi au moment de sa signature.

La technologie de la blockchain, utilisée pour les cryptomonnaies et les NFT, séduit de plus en plus les acteurs du sport. La plateforme crypto.com, qui permet d'échanger des cryptomonnaies et qui revendique plus de 10 millions d'utilisateurs, a déjà signé des partenariats avec la Formule 1 et le championnat italien de football, la Serie A. En France, elle attend l'agrément de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.