Classico PSG-OM : "Il est urgent d'éradiquer les chants homophobes de nos stades", réagit la ministre des Sports

Lors du match de Ligue 1 ce dimanche entre le PSG et l'OM, des chants homophobes ont été entonnés par des supporters parisiens. La ministre des Sports invite le club parisien à déposer plainte.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des supporters parisiens lors du match de Ligue 1 entre le PSG et l'OM le 24 septembre 2023. (YOAN VALAT / MAXPPP)

"Il est impensable de rester sourd à de tels chants haineux et homophobes dans nos tribunes", a écrit lundi 25 septembre la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra sur X (ex-Twitter). Dimanche 24 septembre, lors du classico PSG-OM au Parc des Princes, des supporters du club parisien ont en effet entonné des chants injurieux relayés en vidéo sur les réseaux sociaux.

>> "Marre d'entendre des horreurs dans les stades" : Olivier Rouyer tacle les chants et banderoles homophobes

"Ces chants ont gâché la fête au Parc" des Princes, insiste la ministre, qui martèle que "peu importent la rivalité et l'enjeu, ils doivent être combattus sans répit par les supporters, les acteurs de la compétition, les instances et les pouvoirs publics". "Il est urgent de les éradiquer de nos stades", poursuit-elle.

La ministre des Sports annonce également dans son message sur le réseau social X que "la commission de discipline" de la Ligue de football professionnel "est désormais saisie". Elle "invite" également le PSG "à déposer plainte pour identifier les auteurs et les traduire devant la justice, pour qu'ils soient sortis des stades"

"Grâce au dispositif que nous avons proposé et fait adopter dans la loi du 19 mai dernier avec" le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, "une fois la justice saisie, les interdictions de stade pour des faits d’une telle gravité vont devenir systématiques", rappelle également Amélie Oudéa-Castéra. "Notre message est clair : fermeté absolue contre l’inadmissible", conclut-elle.

Le PSG assure renforcer son travail de prévention

"Le club du Paris Saint-Germain condamne toutes les formes de discrimination, notamment l’homophobie, et tient à rappeler qu’elles n’ont leur place ni dans les stades, ni dans la société", a indiqué le club de la capitale à la direction des sports de Radio France. "Le Paris Saint-Germain travaille depuis de nombreuses années avec des associations de référence dans la lutte contre toutes les discriminations, telles que SOS Homophobie, qui fait de la prévention au sein des centres de formation et de préformation, Sportitude, SOS Racisme et la Licra auprès du club et des supporters", rappelle le PSG.

"Le club entend renforcer encore son travail de prévention en matière de lutte contre l'homophobie et rencontrera dans les prochains jours l’ensemble de ses partenaires sur ce sujet essentiel", a ajouté le club parisien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.