Football : Pelé a quitté l'hôpital, mais suivra une chimiothérapie

Sur les réseaux sociaux, Pelé s'est dit "très heureux" de rentrer chez lui après un mois d'hospitalisation en raison d'une tumeur au côlon.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La légende Pelé est sorti de l'hôpital jeudi 30 septembre.  (D.R)

L'ancien footballeur de légende Pelé, 80 ans, est sorti, jeudi 30 septembre, de l'hôpital où il avait été admis il y a un mois pour subir l'ablation d'une tumeur "suspecte" au côlon. Il devra suivre une chimiothérapie. 

"Quand le chemin est difficile, célébrez chaque étape du périple. Concentrez vous sur votre bonheur. C'est vrai que je ne peux plus sauter, mais ces derniers temps j'ai levé plus souvent le poing en l'air qu'à l'habitude. Je suis très heureux de rentrer à la maison", a écrit Pelé sur ses comptes Facebook et Instagram après être sorti de l'hôpital.

View this post on Instagram

Une publication partagée par Pelé (@pele)

Le triple champion du monde brésilien avait été admis à l'hôpital le 31 août pour des examens de routine où une tumeur "suspecte" au côlon a été détectée. Il a été opéré quatre jours plus tard. Le "Roi" du football a ensuite passé une dizaine de jours dans une unité de soins intensifs, où il est retourné brièvement quelques jours plus tard en raison de difficultés respiratoires.

Une santé fragile

L'hôpital n'a publié que très peu de bulletins officiels et de nombreuses rumeurs ont circulé sur l'état de santé de celui que beaucoup considèrent comme le plus grand footballeur de tous les temps. "Sa tumeur a probablement des facteurs d'agressivité. Le point positif c'est que le cancer du côlon, même avec des métastases, peut être traité", a déclaré à l'AFP l'oncologue Marco Saramago, qui travaille dans plusieurs centres médicaux de Rio de Janeiro.

L'ancien numéro 10 de la Seleçao, qui aura 81 ans le 23 octobre, a inquiété ses fans à plusieurs reprises en raison de sa santé fragile. En avril 2019, il avait été hospitalisé à Paris en raison d'une infection urinaire sévère. De retour au Brésil, il s'était vu retirer un calcul rénal. Fin 2014, Pelé avait déjà été victime d'une grave infection urinaire et placé en soins intensifs et sous dialyse. Il n'a qu'un rein depuis l'époque où il était encore joueur. Une côte cassée pendant un match avait endommagé son rein droit qui avait fini par être retiré.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pelé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.