Panini : les icônes du foot

C'est l'histoire d'une petite vignette que tous les fans de football connaissent. Près d'un milliard d'entre elles auront été vendues pendant l'Euro.

France 2

Pour ces enfants de la banlieue de Marseille, il y a le match et surtout il y a l'après-match, avec un seul but : échanger le maximum de vignettes de joueurs. Autour des terrains de foot et aussi dans les cours de récréation, la passion pour ces images autocollantes date de 1976. Elle débute avec le championnat de France. A l'époque, les Verts de Dominique Rocheteau et Jean-Michel Larqué vivent leur incroyable épopée. 

10 millions de vignettes produites par jour 

Quarante plus tard, dans cette usine de Modène, en Italie, le saint des saints de la marque, les chaînes tournent à plein régime pour l'Euro 2016. Chaque jour, on produit ici 10 millions de vignettes Panini. Une production ultra-moderne et pourtant, la machine des origines, celle qui mélange les photos dans les pochettes, est toujours au cœur de la fabrication. Les délais obligent aussi à prédire les équipes de football bien en avance, avec parfois des ratés. Pour l’Euro 2016, Panini avait sélectionné Mathieu Valbuena dans l'équipe de France. Une erreur qui ne fera pas vaciller la marque italienne.
 

Le JT
Les autres sujets du JT