CAN 2022 : le TAS suspend la sanction de Pape Gueye, le joueur à disposition du Sénégal

Sanctionné suite au conflit entre son club et celui de Watford, le joueur est finalement mis à disposition du Sénégal à la CAN le temps d'examiner son recours.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Suite à la décision du TAS, Pape Gueye est de nouveau disponible pour disputer la CAN 2022 avec le Sénégal. (OZAN KOSE / AFP)

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a suspendu lundi la sanction prise par la Fifa contre l'international Sénégalais Pape Gueye. Le joueur, sanctionné la semaine dernière en raison d'un conflit sur son transfert entre son club de Marseille et le club anglais de Watford, "n'est donc plus suspendu pour le moment", le temps d'examiner son recours contre la décision, a expliqué un porte-parole du TAS à l'AFP.

Cette décision concerne uniquement le joueur, qui pourra donc poursuivre la CAN avec le Sénégal et la saison de Ligue 1 avec Marseille. Le joueur phocéen est donc de nouveau mis à la disposition de sa sélection pour la Coupe d'Afrique des nations, a indiqué la juridiction. L'équipe du Sénégal joue son dernier match des phases de groupe mardi à 17h face au Malawi. Aliou Cissé pourra donc compter sur le marseillais, dans cette rencontre  décisive pour les qualifications en huitièmes de finale.

L'OM toujours bloqué

Sur le fond, la juridiction basée à Lausanne n'a pas encore statué sur la décision de la Fifa, qui privait l'attaquant de 22 ans de toutes compétitions officielles pendant quatre mois pour avoir signé un pré-contrat avec Watford avant de se dédire pour rejoindre Marseille.

Le jeune international, qui avait commencé sa carrière au Havre en 2017, a simplement "obtenu un effet suspensif" de cette sanction, le temps d'examiner son recours, a précisé le porte-parole du TAS. Pape Gueye reste donc sous la menace d'une suspension ultérieure.

Cela ne change à l'heure actuelle rien pour l'OM, qui a fait l'objet de sanctions distinctes dans le même dossier, soit une interdiction de recrutement de 12 mois, ainsi qu'une amende d'un peu plus de deux millions d'euros. Le club marseillais a annoncé samedi son intention de faire appel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers OM

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.