Cet article date de plus d'un an.

Démission de Noël Le Graët : qui est Philippe Diallo, qui va assurer l'intérim à la tête de la FFF ?

L'ancien vice-président délégué restera en poste au moins jusqu'au 10 juin prochain, date de la prochaine assemblée fédérale, qui élira un nouveau président.
Article rédigé par Quentin Ramelet, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Philippe Diallo, alors vice-président délégué de la FFF, le 9 juin 2022. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Il restera en poste jusqu'à la fin de la saison. Président intérimaire depuis la mise en retrait du président de la FFF le 11 janvier, Philippe Diallo a été confirmé dans ses fonctions jusqu'au 10 juin 2023, mardi 28 février, à la suite de la démission de Noël Le Graët. L'homme de 59 ans n'est pas un nouveau venu dans le milieu du football français.

Philippe Diallo est, depuis le début des années 90, dans le milieu du ballon rond. Originaire de Saint-Nazaire, le fils du champion de boxe sénégalais Souleymane Diallo a ainsi occupé plusieurs postes au sein de différents organismes avant d'intégrer, en mars 2021, le Comex de la FFF en tant que trésorier général.

C'est lui qui a succédé à Brigitte Henriques, partie pour devenir présidente du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), en tant que vice-président délégué, depuis décembre 2021. Pendant 29 ans (de 1992 à 2021), il a été directeur général du principal syndicat patronal des clubs de foot professionnels (UCPF) alors qu'il avait été, plus jeune, pensionnaire du centre de formation du FC Nantes.

"Un anti-Le Graët dans la communication"

Diplômé en droit public, il possède, par ailleurs, une connaissance aiguisée des institutions et de l'économie du football, même à l'international. Il est en effet "juge unique" à la Fifa depuis 2003 au sein de la chambre de résolution des litiges, qui statue sur les conflits entre clubs et joueurs en matière de stabilité contractuelle. Enfin, il préside, depuis juin 2013, le Conseil Social du Mouvement Sportif (CoSMoS), "la première et unique organisation patronale représentant les employeurs du sport et réunissant près de 10 000 structures sportives" selon le site officiel de l'organisme.

Pour Frédéric Jaillant, ancien journaliste et chargé de la communication de la LFP sous la présidence de Frédéric Thiriez, Diallo est "l'une des personnalités les moins connues du football français, mais sans doute l'une des plus puissantes et des plus influentes. Il est à la fois pragmatique et politique". "Ce sera un anti-Le Graët dans la communication, a-t-il précisé à l'AFP. Son truc, ce ne sont pas les grandes phrases qui vont diviser le monde du football. Il s'exprimera peu et, quand il le fera, ce sera quand il aura quelque chose à dire."

Ces derniers mois, Philippe Diallo s'était attaché à déminer les nombreuses polémiques entourant la Fédération, annonçant par exemple une réflexion pour créer un fonds d'indemnisation des victimes d'accidents du travail sur les chantiers du Mondial au Qatar.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.