Mort de Diego Maradona : "Il avait le football au plus profond de lui, il n'y avait que cela qui comptait", témoigne l'ancien footballeur Alain Giresse

L'Argentin Diego Maradona, légende du football, est mort mercredi à l'âge de 60 ans. L'ancien footballeur Alain Giresse se souvient d'un homme qui "attirait la sympathie" : "Il avait réussi grâce au football, à devenir quelqu'un que l'on reconnaissait."

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Finale de la Coupe du monde 1986 au stade Azteca entre l'Argentine et Allemagne (3-2). L'Argentin Diego Maradona plonge sur le gardien de but allemand Harald Schumacher. (JEAN-YVES RUSZNIEWSKI / CORBIS HISTORICAL / GETTY IMAGES)

"Il avait le football au plus profond de lui, il n'y avait que cela qui comptait", témoigne sur franceinfo l'ancien footballeur français Alain Giresse après l'annonce de la mort du footballeur légendaire Diego Maradona, mercredi 25 novembre, à l'âge de 60 ans.

"On ne peut pas atteindre le niveau de performance qu'il a atteint sans avoir ce feu sacré au fond de soi. Il était simplement animé par cela, le football, le jeu, la gagne, la performance", se souvient Alain Giresse. "Il a eu un don, il a hérité de cela, d'une capacité de faire des choses dans le domaine du football que peu de joueurs peuvent avoir."

>> Mort de Diego Maradona : suivez les réactions en direct

Les deux footballeurs partageaient la particularité d'être plus petits que la moyenne des joueurs de leur époque. "Il avait un centre de gravité très bas. Il avait une musculature importante, mais il faut que nous, les petits, on compense notre manque de stature. Et puis une vivacité et surtout un pied gauche. Je dis toujours que ce n'est pas un pied gauche, c'est une main. Il jonglait avec une balle de tennis comme on jongle avec un ballon", témoigne Alain Giresse.

"C'était un artiste parce que tout ce qu'il faisait, c'était le football qu'on aime voir et que l'on souhaiterait voir plus souvent, mais à ce niveau-là, c'est rare."

Alain Giresse

à franceinfo

"J'ai participé à sa coupe du monde, parce que c'est quand même lui qui a entraîné toute cette équipe pour obtenir ce titre", déclare l'ancien joueur Français, au sujet de la Coupe du monde de 1986, remportée par l'Argentine. Selon Alain Giresse, il était le "maître à jouer" de cette équipe "qui était sur le plan technique assez limitée, mais lui il avait cette capacité de permettre à ces équipes d'obtenir certaines performances. Il avait réussi cela avec Naples, les amenant au titre de champions d'Italie."

"Il attirait la sympathie"

La mort de cette icône du football "choque" Alain Giresse "parce que Maradona avait bien sûr une dimension planétaire de joueur, mais en même temps il attirait la sympathie. C'était un garçon qui sortait des bidonvilles, qui avait eu une vie assez difficile. Il avait réussi grâce au football, à devenir quelqu'un que l'on reconnaissait".

Il évoque également des "travers qui ont fait aussi que le personnage on l'a plus plaint que critiqué sur ses à côtés", notamment sa consommation notoire de cocaïne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.