Football : du règne de Cantona à l'arrivée de Varane, retour sur la longue tradition des Français à Manchester United

En signant à Manchester United, Raphaël Varane s'inscrit dans une longue lignée de Français chez les Red Devils.

Article rédigé par
Pauline Guillou - franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Eric Cantona sous le maillot de Manchester United, le 12 octobre 1996. (MARY EVANS / SIPA)

Après dix ans au Real Madrid, Raphaël Varane a rejoint Manchester United samedi 14 août. Avant lui, de nombreux Français ont porté le maillot des Red Devils, pour des résultats contrastés. Retour sur trente ans de tradition.

Cantona, le précurseur

Arrivé en Angleterre après un court passage victorieux à Leeds, et une longue carrière en Ligue 1 (Auxerre, Marseille, Bordeaux, Montpellier, Nîmes), la légende Cantona fait encore frissonner les supporters des Mancuniens. Débarqué en 1992, il remporte le championnat dès sa première saison sous le maillot rouge. "King Eric" s'offrira quatre titres de champion d'Angleterre, deux coupes d'Angleterre, et une coupe de la Ligue, de quoi glaner le surnom de "joueur du siècle". Mais le nom d'Eric Cantona ravive aussi un vieux souvenir de janvier 1995. Face à Crystal Palace, l'attaquant décrochera un coup de pied magistral face à un supporter adverse, ce qui lui vaudra une suspension de près de neuf mois.

Eric Cantona à Manchester United, en 1993 (SIPA)

Silvestre et Evra, collectionneurs de trophées

Deux défenseurs, deux gauchers, dix buts chacun en un peu moins de dix saisons, cinq titres de champion d'Angleterre, une Ligue des champions... En somme : un palmarès XXL pour les deux Français les plus capés des Red Devils. Arrivé en 1999 à Manchester United, Mikaël Silvestre a fait partie du grand MU, celui qui a marché sur l'Angleterre et l'Europe, sept saisons durant. Titulaire au poste d'arrière gauche, et parfois en défense centrale, Silvestre laisse sa place à Patrice Evra, son cadet de seulement trois ans, qui affiche également un palmarès en or avec les Diables Rouges. L'ancien défenseur de Monaco devient même le capitaine des Mancuniens en 2011. 

Mikaël Silvestre et Patrice Evra sont les deux Français les plus capés chez les Red Devils, avec 361 matchs disputés pour Silvestre et 379 pour Evra. (MARK LILEY (SIPA) / PATRIK STOLLARZ (AFP))

Barthez et Saha, une expérience mitigée

Même sans se croiser, les deux Français partagent une expérience mitigée avec les Mancuniens. Après avoir arraché leur place de titulaire et remporté deux titres de champion d'Angleterre chacun, les deux joueurs perdent alors de leur superbe et sont progressivement rapprochés du banc. Saha est victime de blessures à répétition qui l'éloignent des terrains. De son côté, Fabien Barthez fait les frais de la concurrence. À partir de 2003, l'entraîneur des Red Devils, Alex Ferguson, préfère Tim Howard au poste de portier. Fabien Barthez, qui bénéficiait jusqu'ici du statut de gardien de but le plus cher de l'histoire (80 millions de francs, l'équivalent de 16 millions d'euros), est progressivement écarté des cages, voire du groupe, avant d'être prêté, puis vendu à l'OM en 2003.

Laurent Blanc, en rouge pour finir en beauté

Champion du monde avec les Bleus en 1998, et champion d'Europe deux ans plus tard, Laurent Blanc rejoint les Red Devils en 2001. Bénéficiant de la confiance de Sir Alex Ferguson, il dispute la saison 2001-2002 en tant que titulaire, et porte MU à la troisième place du championnat. Cette même année, il découvre la Ligue des Champions, et atteint le dernier carré de la compétition avec United, défait en demi-finales face au Bayer Leverkusen.

Martial et Pogba, en difficulté sous Mourinho, libérés sous Solskjær

Des tensions avec Mourinho et un bilan mitigé. Derniers Français arrivés à Manchester United, Anthony Martial (2015) et Paul Pogba (2016), ont souvent fait les frais de relations houleuses avec le coach des Red Devils, José Mourinho. Arrivé en 2016 sous l'étiquette de fils prodigue et de joueur le plus cher du monde (105 millions d'euros), Pogba remporte la Ligue Europa dès sa première saison. Mais en prenant de l'ancienneté, il s'attire les foudres de son coach, arrivé en 2016 également.

En quelques semaines, "La Pioche" était passé de joueur-clé à simple remplaçant, et avait vu son statut de vice-capitaine lui être retiré. En 2018, le technicien portugais quitte finalement United, et laisse les Red Devils en crise. José Mourinho remplacé par Ole Gunnar Solskjær, Pogba retrouve des couleurs. Trois ans plus tard, le champion du monde est revenu sur ses relations avec Mourinho et sa gestion de l'effectif, l'accusant notamment de "s'en prendre aux joueurs", leur donnant l'impression "qu'ils n'existaient plus"Même cas de figure chez Anthony Martial, en difficulté avec Mourinho car trop irrégulier, et réveillé sous l'ère Solskjær.

José Mourinho et Paul Pogba lors d'un match contre Tottenham, le 31 janvier 2018. (IAN KINGTON / IKIMAGES / AFP)

Varane, l'expérience de Madrid à Manchester

À 28 ans, le champion du monde quitte le Real Madrid après une décennie passée à chasser les trophées avec les Merengues. Quatre ligues des champions, trois championnats, une coupe du roi, quatre coupes du monde des clubs... Le défenseur a de quoi faire rêver les Red Devils, désireux de lutter avec Manchester City pour le titre et de retrouver les sommets européens. "L'opportunité de venir et de jouer en Premier League était quelque chose que je ne pouvais pas refuser" a précisé le Français. Absent pour le premier match de la saison face à Leeds, le défenseur sera très attendu sur les pelouses anglaises. "Il a gagné tout ce qu'il y a à gagner mais je sais qu'il est toujours déterminé à réussir. J'ai hâte de l'accueillir dans l'équipe" avait déclaré son nouvel entraîneur Ole Gunnar Solksjaer. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Manchester United

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.