Mai 1976 : les Verts de Saint-Etienne ont changé le football français

Près de 30 millions de Français auraient suivi la finale de Coupe d'Europe 1976, entre l'AS Saint-Etienne et le Bayern de Munich. À la clé : une défaite amère pour les Verts mais ils seront quand même fêtés par tout un peuple.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le 12 mai 1976, le Bayern de Munich remporte sa troisième finale de Coupe d'Europe consécutive. Mais ce soir-là, c'est une soirée de tristesse pour les Français, car c'est l'AS Saint-Etienne qui s'est inclinée face aux Allemands, à Glasgow (Écosse). "C'est plus que de l'abattement, c'est du désespoir, une véritable peine. C'est presque une peine sentimentale", avait ce soir-là déclaré Jean-Michel Larqué, joueur de l'AS Saint-Etienne. Mais les Verts, c'est comme une chanson d'amour entonnée par toute la France.

La fièvre verte

En 1976, Saint-Étienne vibre au rythme des exploits de ses footballeurs. La cité industrielle s'habille de vert. La dernière mine a fermé trois ans avant. Le club donne une nouvelle image. 40 ans plus tard, Saint-Etienne reste la ville d'une aventure et d'un stade, surnommé "le Chaudron".

Le JT
Les autres sujets du JT