Coupe de France : après une fin de match spectaculaire, Lens renverse Lille et arrache sa qualification pour les 8es de finale aux tirs au but

Menés jusqu'au bout du temps additionnel, les Lensois ont arraché une séance de tirs au but et ont fini par avoir la peau du rival lillois mardi soir à Bollaert (2-2, 4-3 t.a.b).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Seko Fofana a marqué un doublé qui a permis aux Lensois d'arracher le match nul contre Lille (2-2), et de disputer les tirs au but, le 4 janvier 2022 en Coupe de France. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Ils sont revenus de nulle part ! Les joueurs du RC Lens ont validé leur qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de France, mardi 4 janvier, en faisant tomber leur rival de toujours, le Losc, aux tirs au but (2-2, 4-3 t.a.b). Menés 2-0 à la fin de la première période, ils ont pu compter sur un énorme Seko Fofana, auteur des deux buts de son équipe et du tir au but victorieux qui leur offre le droit d'accueillir Monaco au prochain tour fin janvier.

Le milieu ivoirien, qui a décliné une convocation à la CAN 2022 pour rester à Lens, a été l'homme fort d'une soirée qui restera dans les mémoires des chanceux supporters qui garnissaient les gradins - la jauge maximale étant fixée à 5000 personnes. Son enchaînement pied droit-pied gauche digne d'un buteur (67e) et un deuxième but construit tout seul depuis le côté gauche (95e) ont complètement fait basculer la rencontre.

L'exploit majuscule de Seko Fofana

Lille avait cru faire le plus dur en faisant le break dès la première période grâce à un doublé de son milieu belge André Onana. Il faut dire que celui qui profitait des absences de Benjamin André et de Xeka a asséné les coups qui font mal en à peine quatre minutes, d'abord d'une tête réflexe sur un centre de Tiago Djalo effleuré par Kevin Danso (29e), puis du pied droit après avoir été lancé dans l'axe par Jonathan Bamba (33e).

Les Dogues ne sont pas passés loin du 3-0, puis du 3-1 après le retour au score de leurs adversaires du soir car Yusuf Yazici a heurté la barre transversale (84e). Mais en face les joueurs de Franck Haise n'ont jamais cessé d'y croire, même s'ils ont eux aussi touché les montants par Ibrahima Baldé à la 90e. La libération était au bout du chemin. Aux tirs au but, José Fonte et Renato Sanches ont manqué leur tentative (Jonathan Clauss a raté côté lensois) et Seko Fofana a surgi à nouveau pour offrir à Lens sa première qualification pour les huitièmes de Coupe de France depuis 2017-2018.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lille OSC

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.