PSG : Kheira Hamraoui absente du groupe pour la demi-finale de Ligue des champions à Lyon après une altercation avec Sandy Baltimore

La milieu de terrain est en froid avec certaines joueuses du groupe depuis ses accusations envers ses coéquipières après son agression en novembre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Kheira Hamraoui en discussion avec Sakina Karchaoui et Paulina Dudek, le 30 mars 2022 lors du quart de finale retour de Ligue des champions face au Bayern Munich, au Parc des Princes (Paris). (VICTOR JOLY / AFP)

L'ambiance dans le groupe du PSG a peut-être atteint un point de non-retour. Lors de l'entraînement, samedi 23 avril, et à la veille d'un match décisif face à leurs rivales lyonnaises, Kheira Hamraoui et Sandy Baltimore ont eu une altercation. Un événement que le club essaie de minimiser en parlant d'un "incident entre joueuses" dans un communiqué "Une altercation comme il peut y avoir parfois dans les entraînements de veille de matches très importants", confie également une source proche du club à l'AFP.

Mais les conséquences sont lourdes : Kheira Hamraoui ne s'est pas présentée pour le déplacement à Lyon et ne sera donc pas de la demi-finale aller de Ligue des champions. Des incidents qui viennent s'ajouter à une situation déjà tendue au sein du vestiaire parisien depuis l'agression de l'internationale française en novembre. Sa coéquipière Aminata Diallo, présente lors du délit, a été accusée d'en être à l'origine et a été mise en garde à vue avant d'être lavée de tout soupçon. 

Des relations glaciales

Mais depuis les relations entre Hamraoui et plusieurs de ses coéquipières sont glaciales, ces dernières lui reprochant la garde à vue d'Aminata Diallo. Marie-Antoinette Katoto et et Kadidatou Diani avaient, en février, célébré un but en faisant un "A" avec leurs doigts, en soutien à Aminata Diallo. 

Une mauvaise nouvelle pour Paris, la veille d'affronter Lyon dans le dernier carré de Ligue des champions. "Les forces vives du Paris Saint-Germain se concentrent sur les objectifs sportifs et le match de dimanche", a écrit le PSG dans son communiqué. Mais une telle ambiance pourrait bien plomber les joueuses de Didier Ollé-Nicolle face à leurs meilleures ennemis rhodaniennes. A moins que ça ne les ressoude le temps d'un match.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.