Cet article date de plus d'un an.

Liverpool-Benfica : les Reds en demi-finale de la Ligue des champions après un match nul fou contre Benfica

Accrochés par les Lisboètes sur le pelouse d'Anfield mercredi (3-3), les hommes de Jürgen Klopp rejoignent le dernier carré grâce à leur victoire acquise (3-1) au Portugal au match aller.

Article rédigé par Maÿlice Lavorel, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Les joueurs de Liverpool célèbrent le deuxième but de Firmino contre Benfica à Anfield, en Ligue des champions, le 13 avril 2022. (PAUL ELLIS / AFP)

Une qualification acquise dans la folie. Une semaine après sa victoire (3-1) au Portugal, Liverpool a décroché son billet pour les demi-finales de Ligue des champions après un match nul plein de rebondissements contre Benfica (3-3) à Anfield, mercredi 13 avril. Ibrahima Konate, déjà buteur au match aller, et Roberto Firmino grâce à un doublé, pensaient avoir mis les Reds sur orbite. Mais les Portugais n'ont jamais abdiqué, trouvant les ressources pour revenir à 1-1 grâce au premier but en Ligue des champions de Gonçalo Ramos (32e) puis à 3-3 sur deux réalisations de Roman Yaremchuk (73e) et Darwin Nunez (82e). Pas suffisant pour renverser la situation. Liverpool s'invite dans le dernier carré pour y retrouver Villarreal, tombeur mardi du Bayern Munich.

Avec un onze remanié, Liverpool a été secoué par des Portugais qui ont tout donné. Au coup d’envoi, le banc des Reds avait en effet presque des airs d’équipe-type. Sans Mohamed Salah, Sadio Mané, Virgil van Dijk, Alexander Trent-Arnold, ou encore Fabinho, Jürgen Klopp a donné les clés à ses remplaçants de luxe, qui ont eu à coeur de briller, comme Konstantinos Tsimikas.

Le Grec s’est montré très remuant offensivement, dans un couloir gauche habituellement occupé par Robertson, avec deux passes décisives au compteur. D’abord en servant sur corner Ibrahima Konate, mué en serial buteur pour ouvrir le score comme au match aller (21e). Puis en déposant sur coup-franc un ballon parfait poussé au fond des filets pour le deuxième but de Roberto Firmino (65e). Le Brésilien, qui a parfaitement rempli son rôle de "supersub", avait permis aux siens de reprendre l’avantage dix minutes plus tôt.

Benfica au courage

Mais les Reds ont aussi dû composer avec une assise défensive expérimentale, trop facilement débordée par les attaques lisboètes. Dans la foulée de l’ouverture du score, Darwin Nunez a vu son égalisation sur un lob millimétré être annulée pour hors-jeu (22e). Sur une erreur de James Milner, Gonçalo Ramos a récupéré le ballon et ajusté Alisson pour revenir à 1-1 (32e). Si la pression sur la fébrile ligne arrière anglaise s'est quelque peu allégée après le doublé de Firmino, les Portugais ont eu le mérite de ne rien lâcher, inscrivant deux buts dans les vingt dernières minutes, sur une frappe de Yaremchuk (73e) et un magnifique geste technique de Nunez (82e). Benfica quitte la scène européenne par la grande porte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.