Ligue des champions : "Un comeback épique", "d'un autre monde", "nuit historique"... La revue de presse au lendemain de Real Madrid-Manchester City

La presse anglaise et espagnole revient sur le scénario incroyable de la demi-finale retour de Ligue des champions entre le Real Madrid et Manchester City.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les Madrilènes célèbrent leur victoire contre Manchester City, le 4 mai 2022 à Madrid. (JOSE BRETON / NURPHOTO via AFP)

Le tremblement de terre a secoué toutes les rédactions de l'autre côté des Pyrénées comme outre-Manche. Après la victoire renversante du Real Madrid contre Manchester City (3-1), mercredi soir, pour une qualification en finale de Ligue des champions, les colonnes de la presse anglaise et espagnole s'attardent en longueur sur l'exploit Madrilène, jeudi 5 avril.

Pour les journaux espagnols, c'est un pan de la légende merengue qui s'est écrite dans la capitale. Le quotidien madrilène Marca estime avoir vécu "la plus grande nuit de l'histoire du Bernabéu", qui a vécu un improbable retournement de situation quand Rodrygo, auteur d'un doublé dans les dernières minutes, a totalement relancé les hommes de Carlo Ancelotti.

"Madrid vient d'un autre monde"

Un scénario à ajouter dans la lignée des dernières sorties européennes du Real, habitué des remontées au score cette saison. "[La nuit] face au PSG était inexplicable, celle face à Chelsea incroyable, celle d'hier est tout simplement la meilleure pour un stade qui en a vu de toutes les couleurs", poursuit ainsi Marca.

"Madrid vient d'un autre monde", titre de son côté AS, louant au passage l'atmosphère qui a porté les Madrilènes tout le match. "Personne ne peut résister au pouvoir de destruction du Bernabéu", assure le quotidien. Le Real Madrid a souffert, serré les dents, sans abdiquer, puis s'est sublimé pour "tuer City dans le temps additionnel" et "rallier Paris après un nouveau match historique".

"Deux minutes de folie"

En Angleterre, l'élimination du leader du championnat est un choc. Le Times revient sur un "comeback épique", nourri par "deux minutes de folie" et le doublé de Rodrygo. Une fin de match que le quotidien peine à analyser : "Manchester City a marché tout droit dans un piège [...] C'est venu de nulle part, c'était extraordinaire".

Un scénario qui risque de donner des "maux de tête" à Pep Guardiola, l'entraîneur des Cityzens, qui est toujours en quête d'un troisième sacre. "Il a gagné la Ligue des champions deux fois lors de ses trois premières saisons sur un banc. Il n'a plus soulevé le trophée sur les onze saisons qui ont suivi", rappelle le Times.

De son côté, le Guardian s'en remet aux cieux pour tenter d'expliquer l'inexplicable : "Les dieux du football, avec qui le Real a visiblement passé un marché, ont tourmenté Manchester City." Plutôt que de s'épancher sur l'effondrement des Anglais, le quotidien préfère saluer les performances de Benzema et de Rodrygo, qui ont "assommé Manchester". Et rappelle que Madrid devra affronter une autre équipe anglaise en finale : Liverpool, qui avait pris le meilleur sur Villarreal dans la première demi-finale mardi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.