Ligue des champions : le Paris Saint-Germain qualifié pour les demi-finales malgré sa défaite face au Bayern Munich

Malgré sa défaite à domicile face au Bayern Munich (0-1), le Paris Saint-Germain s'est qualifié (3-3) pour les demi-finales de la Ligue des champions.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Kylian Mbappé (PSG) face au Bayern Munich (FRANCK FIFE / AFP)

Paris a tenté, Paris a tremblé, Paris s'est qualifié. Battu au Parc des Princes par le Bayern Munich (0-1), mardi 13 avril, le Paris Saint-Germain a pu compter sur ses trois buts inscrits lors du match aller en Bavière (2-3) pour rejoindre les demi-finales de la Ligue des champions. Les Parisiens prennent leur revanche sur des Bavarois qui les avaient battus en finale l'an passé. Ils affronteront le vainqueur du duel entre Manchester City et Dortmund, mercredi 14 avril. 

Des regrets en première période

Après un match aller en apnée sous la pression bavaroise, Mauricio Pochettino avait promis une autre approche au Parc des Princes. Le technicien argentin a tenu parole. Dominé en début de rencontre, le PSG a maintenu les Bavarois à une saine distance de ses cages. Deux tirs ratés seulement, par Leroy Sané puis Joshua Kimmich, pour inquiéter Keylor Navas. Les Parisiens sont ensuite montés en intensité avec au cœur de chaque action, Neymar. Le Brésilien a vu Manuel Neuer repousser une première tentative (27e), puis en détourner une autre sur le montant (34e). Aimanté, ce ballon ? Le Brésilien se pose sans doute encore la question car à la 37e sa frappe enroulée a fini sur la barre transversale et à la 39e son ballon glissé hors de portée de Neuer a échoué… sur le poteau. "Aluminium !" ont pu hurler les commentateurs allemands. Encore et encore. 

Cette dernière occasion aurait pu laisser un goût amer car dans la minute suivante Eric-Maxim Choupo-Moting a ouvert le score (40e). Un but à l’arraché, comme souvent avec lui, après une frappe de David Alaba repoussée par Navas. Punis contre le cours du jeu à l’aller, les Bavarois ont pris leur petite revanche. Et lancé vraiment leur match. Déstabilisés, les Parisiens ont soudainement tremblé jusqu’à la pause. 

Une défense impériale pour une deuxième demi-finale

La crainte habitait sûrement, et logiquement, les supporters parisiens au retour des vestiaires. La possession abandonnée à son adversaire, le PSG n’a pourtant pas renoncé à ses ambitions en contre. Quelques centimètres ont manqué à Neymar pour conclure un incroyable travail d’Angel Di Maria dans la surface (54e). Au fil des minutes, les vagues bavaroises se sont multipliées. Mais toujours pour se briser sur une défense parisienne impériale. Le scénario catastrophe du but dans les dernières minutes, tant redouté par le PSG après la Remontada de 2017 et le PSG-Manchester de 2019, n’est cette fois pas arrivé. 

Grâce à une solidarité qui lui a trop souvent fait défaut ces dernières années, à un sens de l’effort collectif pour faire briller les individualités, le PSG va disputer la troisième demi-finale de C1 de son histoire. Et surtout, la deuxième d’affilée. Il est seulement le troisième club français à réaliser cet exploit après Saint-Etienne (en 1975 et 1976) et Marseille (en 1990 et 1991), le premier dans le format actuel de la Ligue des champions. Les Parisiens gardent dans le viseur un sacre européen, avec un prochain arrêt à Manchester City ou Dortmund. Après avoir éliminé le champion en titre, ils s’offrent le droit de rêver.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.