Incidents au Stade de France : "La Fédération est lavée de toute erreur", selon son président Noël Le Graët

Le président de la FFF a écarté toute responsabilité dans les heurts en marge de la finale de la Ligue des champions, dimanche dans une interview au JDD. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Noël Le Graël, président de la Fédération française de football, le 18 juin à Nice.  (NICOLAS TUCAT / AFP)

Noël Le Graët monte au créneau pour défendre la Fédération française de football. Trois semaines après la finale de Ligue des champions au Stade de France, marquée par des incidents autour de l'enceinte dyonisienne, le président de la FFF a accordé une interview au Journal du Dimanche, dimanche 19 juin. 

"D'après l'enquête, il apparaît que la Fédération est lavée de toute erreur administrative, juridique ou de compétence, puisque la nôtre, c'est l'organisation et le maintien de l'ordre à l'intérieur de l'enceinte et qu'il n'y a pas eu d'incident, a expliqué Noël Le Graët. Cela dit, il faudra écouter l'UEFA au sujet de la billetterie. Les faux billets ont bien été fabriqués quelque part, et la police trouvera bien."

De nouvelles auditions attendues au Sénat

Le Guingampais a expliqué ne pas craindre une éventuelle sanction de l'UEFA, la fédération européenne de football. "Je ne vois pas comment elle pourrait puisqu'on est complètement blanchi", a-t-il poursuivi. Le président de la FFF a pointé du doigt une billetterie "sûrement pas adaptée" et repris le chiffre fortement contesté de 30 000 faux billets avancé par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. "Mettons seulement 3 000 de plus, ça doit être vrai, non ?, a-t-il déclaré. Il faudrait savoir comment les faux billets ont été fabriqués et par qui."

La délégation sénatoriale a fait un point jeudi sur l'avancée de l'enquête, alors que de nouvelles auditions sont attendues la semaine prochaine. Laurent Lafon, président de la commission culture du Sénat, a critiqué une "impréparation en amont, un manque de réactivité pendant, et une gestion critiquable après" des autoritésUne enquête est également en cours du côté de l'UEFA.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.