Finale de la Ligue des champions : la police nationale avait alerté sur des risques de faux billets et d'incidents

Dès le mercredi, la Direction nationale de lutte contre le hooliganisme soulignait que "certains supporters britanniques" auraient "des velléités d'entrer dans le stade sans être en possession de billets" lors de la finale de la Ligue des champions samedi. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les supporters de Liverpool bloqués devant les grilles du Stade de France, le 28 mai 2022 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). (THOMAS COEX / AFP)

La Direction nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) de la police nationale avait alerté dès le mercredi 25 mai sur les risques de faux billets en possession des supporters de football à l'occasion de la finale de la Ligue des Champions samedi 28 mai au Stade de France entre Liverpool et le Real Madrid, a appris franceinfo de source poche, confirmant une information d'Europe 1.

>> Suivez les dernières informations sur les incidents survenus lors de la finale de la Ligue des champions dans notre direct

"Si la rencontre ne présente pas de risques particuliers en lien avec le supportérisme violent, des troubles à l’ordre public sont à craindre, notamment en raison de l’afflux très important de supporters en provenance de toute l’Europe", indiquait la DNLH. La police soulignait que "certains supporters britanniques" auraient "des velléités d'entrer dans le stade sans être en possession de billets", ce qui ne "manquera pas de générer des incidents".

Des supporters "tenteront de pénétrer par ruse dans l’enceinte sportive"

Dans sa note de prévision, la police envisageait la présence à Paris de "50 000 à 75 000 supporters anglais", dont seulement 50 à 100 "supporters à risque". La DNLH estimait qu'"environ 50 000 supporters anglais présents dans la capitale française ne seront pas détenteurs de billets.Certains d’entre eux seront en possession de faux billets et tenteront de les utiliser pour accéder au stade." Elle avertissait que ces personnes "tenteront de pénétrer par ruse dans l’enceinte sportive", en utilisant par exemple des uniformes de steward, de personnels UEFA, de personnels médicaux, d’agents de nettoyage.

Se référant aux précédentes finales jouées par le club de Liverpool, la DNLH estimait que "plusieurs centaines de supporters anglais tenteront de pénétrer dans le stade en forçant les tourniquets et les différentes portes d’accès". Elle alertait ainsi sur la "très grande vigilance" à avoir sur les "différents points de contrôles afin d’endiguer ces tentatives", et ce malgré la mise en place dès 12 heures "du périmètre d’exclusion élargit autour de l’enceinte sportive".

"Des risques faibles d'entrées frauduleuses" de la part des supporters madrilènes

Par ailleurs, la DNLH jugeait que du côté du Real Madrid, "la grande majorité des supporters qui feront le déplacement à Paris seront en possession d’un titre d’accès au stade. Les risques de tentatives d’entrées frauduleuses sont donc faibles". Et selon elle, "de manière générale, les supporters du club espagnol ne sont pas connus pour être à l’origine de troubles à l’ordre public".

Enfin, la note soulignait que "les supporters à risques parisiens de leur côté n’entendent pas se mobiliser autour de cette rencontre". Mais la DNLH prévoyait "toutefois quelques actions individuelles" qui "pourraient être menées au détriment des supporters britanniques ou espagnols, dans le but de dérober des articles à l’effigie des clubs afin de pouvoir marquer leur territoire, notamment par le biais des réseaux sociaux".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.