Finale de la Ligue des champions : l'arrêté interdisant les maillots du PSG dans le centre de Marseille est abrogé par la préfecture de police

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a justifié son revirement par "l'incompréhension" rencontrée par sa décision, dont elle assure qu'elle visait uniquement à protéger les supporters parisiens.

Des supporters du PSG fêtent la qualification du club pour la finale de la Ligue des champions sur les Champs-Elysées à Paris, le 18 août 2020.
Des supporters du PSG fêtent la qualification du club pour la finale de la Ligue des champions sur les Champs-Elysées à Paris, le 18 août 2020. (BENJAMIN GUILLOT-MOUEIX / AFP)

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône est revenue, vendredi 21 août, sur sa décision d'interdire le port du maillot du PSG dans une large zone englobant tout le centre de Marseille, dimanche soir, à l'occasion de la finale de la Ligue des champions disputée par les Parisiens. Un revirement qui intervient moins de 24 heures après l'annonce de cette interdiction. "Face à l’incompréhension suscitée par cet arrêté, le préfet de police a décidé ce jour de l’abroger", explique le communiqué.

La mesure visait plus largement "toute personne se prévalant de la qualité de supporter parisien, ou se comportant comme tel". Dans son communiqué, vendredi, la préfecture de police assure que "cet arrêté avait pour seul objet la protection des supporters parisiens", après deux agressions en marge de la demi-finale mardi, et qu'il ne s'agissait pas de "restreindre la liberté de circulation".

La "modération" dans les célébrations reste recommandée

S'il n'y aura donc pas d'interdiction, la préfecture de police "invite instamment" les fans du PSG "à ne pas porter de signes ostentatoires dans l’espace public et à faire preuve de modération dans leurs éventuelles célébrations afin de ne pas être pris à parti."

Les forces de l'ordre, qui seront déployées dans le secteur du Vieux port, "seront particulièrement vigilantes afin d’empêcher l’action de tout fauteur de trouble, sans exception".