"C'est dégueulasse" : incompréhension parmi les supporters du PSG privés de maillot à Marseille pour la finale de la Ligue des champions

Les chants, les maillots, ou les écharpes de supporters du PSG, sont interdits dans le centre-ville de Marseille pour la finale de la Ligue des champions dimanche. Les réfractaires risquent jusqu'à 30 000 euros d'amende, six mois d'emprisonnement et une interdiction de stade.

Article rédigé par
Mathilde Vinceneux - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un supporter du Paris Saint-Germain célèbre la qualification de son équipe pour la finale de la Ligue des champions, le 18 août 2020 à Lisbonne. (PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)

Alors que le club de la capitale jouera la finale de la Ligue des Champions contre le Bayern Munich dimanche 23 août, les Parisiens présents à Marseille vont devoir se faire tout petits dans le centre-ville. Les chants, les maillots, ou les écharpes de supporters du PSG, sont interdits dans les 1er, 2e, 6e et 7e arrondissement de la ville, dès 15 heures dimanche, après un arrêté de la préfecture de police des Bouches-du-Rhône. La décision, prise pour éviter les affrontements, agace les supporters. Yasmine, Mohamed et leurs enfants viennent d'arriver de Paris pour les vacances. Ils comptaient tous porter le maillot du PSG dimanche, alors ils prennent mal cette décision : "C'est dégueulasse, vraiment dégueulasse. C'est juste par jalousie en fait", réagissent-ils.

Incompréhension aussi pour Medhi, supporter du PSG installé à Marseille : "Je ne trouve pas ça normal, c'est dommage. On est tous des Français avant tout. Le fait qu'on ne puisse pas supporter notre équipe dans une autre ville que la nôtre, je trouve ça dommage. J'aurais aimé, mais on s'adapte."

Pour une fois qu'on est en finale de la Ligue des champions, c'est pas souvent que ça arrive.

Medhi, supporter du PSG habitant à Marseille

à franceinfo

"On sait que les Marseillais sont vraiment très, très nationalistes. Ils aiment beaucoup leur équipe et n'acceptent pas autre chose. Mais c'est pas grave", analyse le jeune homme.

"On peut les laisser jubiler..."

En face, son ami Tony soutient l'OM, rival historique du PSG. Cette décision le fait sourire, même si c'est un peu excessif selon lui. "On peut les laisser jubiler. On restera le club phare de la France avec la seule étoile parce que je ne pense pas qu'ils vont gagner quand même. On peut au moins les laisser porter le maillot sachant qu'ils n'auront pas la coupe", estime-t-il.

Mais il faudra bien que les supporters se plient à la règle parce que sinon, la sanction est loin d'être drôle. Les supporters parisiens réfractaires risquent jusqu'à 30 000 euros d'amende, six mois d'emprisonnement et une interdiction de stade.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.