Vidéo Droits TV pour le football : Roxana Maracineanu appelle au respect des contrats et à l'arrêt des "guerres d'ego"

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le groupe Canal+ a annoncé qu'il cesserait de diffuser la Ligue 1 de football la saison prochaine, pour protester contre la décision de la Ligue de football professionnel (LFP) de retenir principalement l'offre d'Amazon pour les droits portant sur la période 2021-2024.

Il faut "respecter" les contrats et "arrêter les guerres d'ego", a déclaré mardi 15 juin sur franceinfo Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports. Elle rappelle que les droits TV du football ont des répercussions sur le financement du football amateur.

>> Ligue 1 - La LFP replonge dans la crise : les six moments clés du chaos des droits TV

"Un contrat, c'est fait pour être respecté, c'est un contrat", insiste la ministre des Sports, en référence à l'annonce de Canal+ de se retirer de la diffusion de la Ligue 1 après l'attribution de matchs à Amazon. "Ce serait bien aussi que tous ces acteurs pensent à la continuité de ce sport", poursuit-elle, rappelant que de son côté l'Etat a versé "50 millions une première fois et remettra 50 millions d'euros pour le football, pour compenser les pertes dues aux huis clos". Mais l'Etat "ne peut pas remplacer des diffuseurs et des droits télé". Elle souligne qu'"aucun autre pays en Europe aujourd'hui n'a soutenu le football professionnel comme la France."

"Il faut qu'à un moment on arrête les guerres d'ego aussi et qu'on arrive à trouver une solution", s'agace Roxana Maracineanu. Elle souhaite "que la ligue trouve une solution" et "que les consommateurs de football s'y retrouveront, que les clubs continueront à avoir quand même ce soutien indispensable de la part des diffuseurs pour continuer à proposer du football et être concurrentiels."

La ministre concède que "pour le monde du football, c'est un véritable drame d'être passé d'un milliard d'euros" de droits TV "à la moitié aujourd'hui". Et pour l'Etat, qui perçoit la taxe Buffet, "c'est un manque à gagner au niveau de ses taxes de 30 millions d'euros", une somme que le gouvernement va "compenser pour le sport amateur, dans le budget du ministère des Sports."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.