Tour des clubs de Ligue 1 : le PSG veut séduire et tout gagner

Jusqu'à la reprise du championnat de Ligue 1, le week-end du 5 août, franceinfo: sport vous présente chacun des 20 clubs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Sergio Ramos lors du Trophée des champions contre Nantes (4-0), le 31 juillet 2022 à Tel Aviv. (JACK GUEZ / AFP)

Le PSG a reconquis son titre de champion de France l'an passé. Mais passée cette façade, l'immobilisme du jeu parisien a largement déçu l'an passé. En conséquence, Mauricio Pochettino a laissé sa place à Christophe Galtier. De même, Luis Campos a remplacé le directeur sportif Leonardo. Tour d'horizon des forces parisiennes, avant le premier match de la saison à Clermont, samedi 6 août à 21 heures.

L'objectif : le titre, mais avec la manière

Pour le Paris Saint-Germain, tout autre résultat qu'un titre de champion de France est vécu comme un affront. Son effectif et ses moyens sont tellement au-dessus des autres qu'il faudrait un réel concours de circonstances pour imaginer le champion déchu de sa couronne. Passé ce constat, le PSG doit surtout s'appliquer à hausser son niveau de jeu par rapport à une saison passée morose.

Le 3-5-2 de Christophe Galtier, nouvellement nommé, va dans ce sens. Le technicien, pourtant décrit comme frileux à Nice ou Lille, est chargé d'assurer le spectacle. Le premier aperçu, lors du Trophée des champions contre Nantes (4-0), est plutôt prometteur. "J'ai aimé la manière dont l'équipe s'est exprimée, avec toujours cette envie d'attaquer, d'avoir la maîtrise du jeu", a salué "Galette" à l'issue du match. Reste à afficher les mêmes garanties sur la durée, lorsque l'adversité se corsera.

Le joueur à suivre : Leo Messi, la machine est lancée ?

Sans être ridicule, la saison passée de la Pulga en a déçu plus d'un, au regard des attentes entourant son arrivée. La prudence reste de mise, mais les voyants semblent au vert pour que l'Argentin montre, enfin, un visage épanoui en Ligue 1. Le schéma tactique de Galtier lui offre les clés du jeu. Dans un rôle de numéro 10, il compensera sa perte de vitesse en distillant des passes léchées.

La pré-saison de Messi a dressé les contours de son potentiel dans cette animation. Sa relation avec Neymar, placé un cran plus haut avec Mbappé, est intacte depuis Barcelone. "C'est un joueur totalement investi", a rassuré Galtier dans un entretien pour L'Equipe. En plus de Paris, l'Argentin de 35 ans courra derrière une autre mission : remporter un premier Mondial avec l'Albiceleste.

La recrue : Vitinha pour stabiliser le milieu de terrain

On pensait les maux sempiternels du PSG au milieu gommés par l'apport de Georginio Wijnaldum. Las, le Batave a traversé la saison comme un fantôme, sans résoudre une équation qui court depuis – au moins – le départ de Thiago Motta. Cet été, Paris a misé sur Vitinha. Ce Portugais, âgé de 22 ans, sort d'une saison pleine avec le FC Porto.

Son profil de "box-to-box" est, sur le papier, parfaitement complémentaire de Marco Verratti pour constituer le milieu bicéphale du PSG. Sur le site du club, il s'est décrit comme "porté vers l'attaque" et "plutôt technique" lors de sa présentation. Dans un secteur de jeu où Herrera, Rafinha et Wijnaldum sont ouvertement indésirables, le Lusitanien aura une belle carte à jouer.

Le 11 type : 

Le onze type du PSG pour la saison 2022-23 de Ligue 1. (demivolee.com)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.