PSG - OL : une première frustrante pour Lionel Messi au Parc des Princes

Lionel Messi a disputé ce dimanche son premier match au Parc des Princes avec le Paris Saint-Germain face à l'Olympique lyonnais (2-1). Malgré la victoire de son équipe, l'Argentin, remplacé à la 76e minute, n'a pas trouvé le chemin des filets et a vécu une rencontre mitigée.

Article rédigé par
Au Parc des Princes - Denis Menetrier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Lionel Messi lors du match entre le PSG et Lyon, le 19 septembre (FRANCK FIFE / AFP)

On joue la 37e minute de jeu lorsque tout le Parc des Princes se lève d’un bond de son siège. Lionel Messi, qui a disputé ce dimanche 19 septembre son premier match au Parc des Princes sous les couleurs parisiennes, face à l’Olympique lyonnais (2-1), vient de toucher l’équerre du but. Sur un coup-franc à 25 mètres, l’Argentin enroule sa frappe qui vient s’écraser sur la transversale d'Anthony Lopes. Dans un frisson commun, les supporters parisiens font officiellement connaissance avec le talent de leur nouvelle star.

Avant la rencontre et alors que des trombes d’eau arrosaient la fin de journée parisienne, il régnait bel et bien une ambiance de première autour du Parc des Princes. Les 114 minutes qu’il avait jusque-là jouées avec le PSG, Lionel Messi les avait disputées à Reims le 29 août lors de la 4e journée de Ligue 1 (2-0), puis à Bruges mercredi en Ligue des champions (1-1). Les supporters parisiens attendaient donc leur nouvelle idole, qu’ils avaient entraperçue le 14 août, lors de la présentation des recrues du PSG au Parc des Princes avant la rencontre face à Strasbourg (4-2).

C’est à 19h52 que le premier frémissement d’un Parc des Princes encore clairsemé s'est fait sentir, lorsque l’annonce de la titularisation de la Pulga est officialisée. Proche du stade, les maillots floqués Messi sont légion. Il faut dire que les boutiques officielles du club présentes autour du Parc des Princes ont décidé de ne vendre que le maillot de Messi, "parce que ça part comme des petits pains". Qui plus est pour la première de l’ancien du FC Barcelone à Paris.

Le Parc déjà sous le charme

Dans les gradins, le Parc fait le plein pour admirer celui que tout le monde attendait depuis sa signature officielle le 10 août dernier. Dans la tribune de presse aussi : "On sent l’effet de la première de Messi, c’est indéniable", nous glisse-t-on à l’entrée de l’espace réservé aux médias. Pour l’occasion, ce sont plus de 200 journalistes qui sont venus couvrir le premier match de Messi au Parc des Princes, dont une vingtaine de médias étrangers.

Sur le terrain, le premier match complet de Messi à Bruges en cours de semaine a soulevé des questions importantes sur l’équilibre du PSG. Ce dimanche, Messi et ses coéquipiers se sont présentés dans un système inédit, avec quatre attaquants. Messi, positionné sur le côté droit cette semaine en Ligue des champions, s’est retrouvé dans l’axe face à Lyon, dans une zone qui lui sied davantage.

C’est en décrochant de ce poste axial que la Pulga a fait plusieurs différences. À 34 ans, Messi n’a plus les jambes de sa vingtaine, défend moins et court moins aussi. "C’est son jeu, on est habitués, ce n’est pas très grave", affirmait Pierre, abonné dans le virage Auteuil, avant la rencontre. Mais l’Argentin n’a rien perdu de sa capacité d’accélération et, à plusieurs reprises, a démontré ses qualités d’explosivité.

Remplacé à un quart d'heure de la fin du match

Au-delà de son coup-franc quelques minutes avant la mi-temps, Messi a donc fait soulever les supporters parisiens de leur siège sur plusieurs séquences (5e, 23e). L’Argentin a également montré une belle entente avec certains de ses coéquipiers d’attaque. Neymar et Messi se connaissent, et le Brésilien a failli être le premier passeur décisif de son copain au PSG, sans l’arrêt déterminant d’Anthony Lopes (32e).

Quinze minutes plus tôt, c’est avec Mbappé que Messi combinait pour s’offrir sa première tentative de la rencontre, trop axiale (17e). Des occasions qui ont bien évidemment fait frémir le Parc des Princes, qui devra encore attendre avant d’assister au premier but de Messi sous ses nouvelles couleurs parisiennes. Après une deuxième période passée dans l'ombre, malgré une frappe passée à côté (74e), Messi a finalement cédé sa place à Achraf Hakimi (76e). 

Une pointe de frustration semblait assombrir le visage de l'Argentin qui a assisté depuis le banc au but libérateur de Mauro Icardi dans les dernières secondes de la rencontre (90+3e). En conférence de presse, son entraîneur a balayé laconiquement la question sur la sortie de l'Argentin, remplacé pour la première fois sans raison physique depuis janvier 2018. "Je pense au meilleur pour chaque partie, pour chaque joueur, comme le fait chaque entraîneur. On est là pour prendre des décisions, parfois ça peut plaire, parfois pas", s'est justifié Pochettino.

Comme face à Bruges, Messi a frappé la transversale et se rapproche toujours plus de son premier but avec Paris. La libération pourrait intervenir à Metz mercredi, ou samedi soir prochain, face à Montpellier. Une nouvelle fois dans un Parc des Princes déjà tombé sous le charme de la Pulga.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.