Ligue 1 : un PSG diminué mais sérieux assure l'essentiel à Dijon

Le PSG a vite rebondi à Dijon (4-0) à l'occasion de la 27e journée de Ligue 1, samedi 27 février. Malgré de nombreux absents, Paris a fait preuve de beaucoup de réalisme pour l'emporter. Kylian Mbappé a inscrit un doublé et permis aux Parisiens de mettre la pression sur Lille, Lyon et Monaco qui joueront dimanche.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Moise Kean buteur, aux côtés de Kylian Mbappé. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

A Dijon, l'occasion était belle pour le PSG de rebondir, une semaine après sa sixième défaite en Ligue 1 à Monaco (2-0), son total le plus élevé sous l’ère qatarie. Dans leur stade de Gaston-Gérard, les Bourguignons ne comptaient toujours aucune victoire cette saison. Pourtant, les Parisiens n’ont pas été brillants, loin de là, mais ont acquis l’essentiel (4-0) malgré les nombreuses absences. Aux blessés de longue date (Neymar, Angel Di Maria) et à Leandro Paredes suspendu, s’étaient en effet ajoutés des pépins physiques de dernière minute. Mauricio Pochettino déplorait les manques de Mauro Icardi, Alessandro Florenzi et de son métronome Marco Verratti.

Muselé à Monaco, Kylian Mbappé a lui aussi pris sa revanche
Mais au milieu de cette flopée d’absents, un seul être peut tout changer. Homme en forme du moment après son triplé sur la pelouse de Barcelone (4-1) en huitièmes de finale aller de Ligue des champions, Kylian Mbappé a porté les siens. Seul membre des "quatre fantastiques" présent au coup d’envoi, l’international français a été bien plus concentré et appliqué que contre Monaco où il avait été parfaitement muselé. Il est d’abord à l’origine de l’ouverture du score parisienne. Une action qu’il initie de son côté gauche et finalement conclue par Moise Kean après un relais d’Abdou Diallo (6e), titularisée à gauche de la défense. Paris a forcé le verrou dijonnais dès son premier tir, d'un froid réalisme. L’attaquant italien en est le symbole, inscrivant son onzième but en 17 tirs cadrés cette saison.
 

C’est ensuite le moment choisi par Mbappé pour attirer la lumière. Son premier but, celui du 2-0, n’était pas le plus compliqué de sa carrière puisqu’il a transformé le penalty (32e) provoqué par une frappe de Thilo Kehrer, contrée de la main par Bersant Celina (30e). Kylian Mbappé était cependant à la conclusion d’une occasion qu’il avait lui-même créée en amont, en combinant avec Rafinha. C’est justement le Brésilien, titulaire pour la première fois sous l’ère Mauricio Pochettino, qui offrait le but du doublé au natif de Bondy. Il fixait parfaitement la défense dijonnaise pour que Mbappé n’ait plus qu’à se jouer d’Anthony Racioppi (51e).

Paris met la pression à Lille, Lyon et Monaco
Déjà accroché à Saint-Etienne (1-1) puis battu à Lorient (3-2) en 2021, Paris, bien que diminué, a rendu une copie sérieuse chez la lanterne rouge. Un succès dû en partie aux joueurs moins utilisés depuis l'avènement de Mauricio Pochettino. Danilo a montré davantage que lors de ses précédentes sorties, récompensé par son premier but sous les couleurs parisiennes d'une tête à la réception d'un corner (82e). L'autre grand gagnant de l'après-midi est Julian Draxler. L'Allemand a prouvé qu’il pouvait ambitionner mieux qu’un simple rôle de remplaçant. Le PSG recolle à un point du leader lillois, qui recevra Strasbourg, et repasse devant Lyon, en déplacement à Marseille.

-

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.