Ligue 1 : où se situe la saison 2021-2022 du PSG parmi celles disputées depuis l'arrivée des Qataris ?

Le Paris Saint-Germain a remporté le championnat de France pour la 10e fois de son histoire, samedi, égalant le record détenu depuis 1981 par Saint-Etienne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Kylian Mbappé a porté le Paris Saint-Germain en Ligue 1 (FRANCK FIFE / AFP - franceinfo:sport)

Pour la huitième fois depuis l'arrivée du fonds Qatar Sports Investments à la tête du club en 2011, le Paris Saint-Germain a été sacré champion de France. Un titre entériné grâce à son match nul face à Lens, samedi 23 avril (1-1). Si l'objectif principal du PSG n'a pas été atteint en Ligue des champions et que les Rouges et Bleus ont été éliminés de la Coupe de France, le club de la capitale évite tout de même une saison blanche en remportant le championnat. Décriés dans le jeu, les hommes de Mauricio Pochettino ont-ils réalisé la pire saison sous l'ère QSI ? Éléments de réponse en chiffres.

78 points en 34 matchs : un total dans la moyenne

En termes de points, la saison 2021-2022 des Parisiens est loin d'être la pire de l'ère QSI. Après son match nul et son point acquis face à Lens, samedi soir, le PSG compte 78 points après 34 journées, soit un point de plus que la moyenne des saisons précédentes depuis l'arrivée des Qataris.

Sans prendre en compte la saison 2019-2020, amputée de plusieurs rencontres en raison du Covid-19, les hommes de Mauricio Pochettino sont en avance par rapport à deux saisons qui avaient couronné le PSG : 2012-2013 (73 points) sous Carlo Ancelotti et 2014-2015 (71 points) avec Laurent Blanc. Leur compteur est en revanche bien loin de celui de la saison record de 2015-2016 (toujours Laurent Blanc), où ils avaient obtenu 96 points à la fin du championnat et en comptaient 86 après 34 journées.

En termes d'écart de points sur leur dauphin, les Parisiens ne sont pas en reste non plus en 2021-2022. Selon le résultat de l'Olympique de Marseille, dimanche, ils compteront entre 13 et 16 points sur le deuxième du championnat après 34 journées. 

Mais cet écart est en partie lié à la concurrence proposée au PSG. Même en envisageant une victoire de l'OM, qui compterait alors 65 points à l'issue de la 34e journée, les Phocéens seraient le deuxième affichant le plus faible total de points à ce stade de la saison depuis six ans, lorsque Monaco avait empoché 58 points en 2015-2016.

La défense : là où le bât blesse 

Malgré la présence de deux gardiens de classe mondiale dans son effectif et le recrutement de Sergio Ramos, trop souvent indisponible (cinq titularisations en L1), le Paris Saint-Germain a encaissé 31 buts en 34 journées de championnat. Il s'agit du pire bilan du club depuis sept ans et l'exercice 2014-2015, quand les Franciliens avaient encaissé 33 unités à ce stade de la saison.

Un chiffre qui s'explique notamment par le fait que, même en l'emportant sur des scores très larges, le PSG a tendance à concéder un but, même contre des équipes du bas de classement comme Lorient (5-1, lors de la 30e journée) ou Clermont par exemple (6-1, lors de la 31e journée). Les hommes de Mauricio Pochettino n'ont ainsi réalisé que 11 clean sheets (des matchs sans prendre de but), soit leur moins bon total après 34 journées depuis la saison 2014/2015 (11 également).

Mbappé pour maquiller les lacunes

Avec 76 buts inscrits, le Paris Saint-Germain est, après 34 journées, la meilleure attaque de Ligue 1. Un total non loin de ses points de passage habituels sous QSI, mais peut-être influencé par le rôle énorme joué par Kylian Mbappé. Le Français, actuellement meilleur buteur (22) et meilleur passeur du championnat (14), est directement impliqué dans 47% des buts de son équipe en championnat, ce qui fait de lui le joueur le plus impliqué dans les buts de sa formation en Ligue 1.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.