Ligue 1 : Neymar, symbole des errances collectives parisiennes

Bousculé comme ses coéquipiers par le LOSC samedi (0-1), Neymar est passé à côté de son match, son premier en tant que titulaire depuis la mi-février. Le Brésilien a même été expulsé dans les dernières minutes après un énième geste d'humeur. Une prestation moyenne pas rassurante à quatre jours d'un déplacement à Munich en quart de finale de la Ligue des champions.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Neymar a écopé d'un premier carton jaune après une altercation avec Benjamin André, lors du match PSG-LOSC, ce samedi 3 avril.  (FRANCK FIFE / AFP)

Neymar, de retour dans le onze de départ pour la première fois depuis mi-février, est passé à côté de son match contre le LOSC. Loin de ses standards, et bien tenu par Tiago Djalo, il a perdu de nombreux duels et de nombreux ballons. Ses tentatives sont souvent passées loin du cadre, comme sa reprise acrobatique dès la 7e minute, ou une tête plongeante à la 69e minute. Agacé, le Brésilien n’a pas su cacher sa frustration, et s’est rendu coupable de plusieurs gestes d’humeur.

Déjà averti d’un carton jaune à la 48e minute après une altercation et une main au visage de Benjamin André, le Parisien a disjoncté dans le temps additionnel, bousculant Tiago Djalo alors que le Lillois tentait de gagner du temps. Les deux joueurs ont écopé d’un second carton jaune, synonyme d’expulsion, la quatrième sous le maillot parisien pour Neymar.

Le naufrage de Kehrer 

Mais le Brésilien n’est pas le seul à blâmer côté parisien à l’issue de la rencontre. Alors que le LOSC était en difficulté, les Dogues ont procédé en contre, bien aidés par les espaces laissés par Thilo Kehrer et Abdou Diallo. Sur le but lillois, Jonathan Ikoné a profité du boulevard dans le couloir de Diallo pour s’échapper et servir en retrait Jonathan David pour l’ouverture du score, tandis que Kehrer manquait son intervention.

Sur son côté, l’Allemand a bien souvent été dépassé par la vitesse de Jonathan Bamba, souvent aidé par Reinildo. Et le latéral parisien n’a rien apporté en attaque, avec des centres imprécis et une frappe complètement dévissée (36e) pour laquelle il a été recadré par Neymar. Conscient des difficultés de ses latéraux, Mauricio Pochettino les a remplacés par Dagba et Bakker à la 64e minute.

Le milieu de terrain parisien a lui aussi montré d’inquiétantes faiblesses avant le déplacement à Munich, alors que Marco Verratti, testé positif à la Covid-19, est contraint à l’isolement. La paire Paredes - Gueye n’a pas permis au PSG de trouver davantage de solutions en attaque, et a souvent été sautée par les longs ballons lillois. Les deux milieux ont tous les deux pris un carton jaune, bien orangé pour Gueye, dès la 17e minute, ce qui les a peut-être freinés dans la suite de la rencontre.

Les Parisiens, trop imprécis, subissent une troisième défaite consécutive au Parc des Princes en championnat, la cinquième cette saison à domicile. Inquiétant à cinq jours du déplacement à Munich pour le quart de finale aller de la Ligue des Champions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.