Ligue 1 : Monaco et Nantes se rapprochent des places européennes, Metz s'enfonce encore... Ce qu'il faut retenir des matchs de dimanche

Les quatre rencontres du multiplex de la 30e journée de Ligue 1, dimanche, ont offert douze buts dont onze en seconde période.

Article rédigé par
Maël Russeau - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Wissam Ben Yedder après son but face à Metz, le 3 avril 2022 au Stade Saint-Symphorien. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Après les matchs nuls de Nice, Rennes et Lille, il y avait de bonnes opérations à faire, dimanche 3 avril, pour Monaco et Nantes qui pouvaient se rapprocher du top 6 de Ligue 1. Les hommes de la principauté et les Canaris n'ont pas laissé cette chance passer en s'imposant respectivement à Metz et Clermont. Deux équipes engagées dans la lutte pour le maintien et qui vont devoir ferrailler jusqu'à la fin de la saison.

Monaco et Nantes peuvent toujours croire à l'Europe

Après leur démonstration face au PSG lors de la dernière journée, les Monégasques ont été plus poussifs, dimanche, à Metz (2-1). Après une première période terne, ils ont su faire la différence dès le retour des vestiaires grâce à leur capitaine Wissam Ben Yedder (46e), désormais seul meilleur buteur du championnat (18 buts). Mais Metz a réagi par l'intermédiaire d'Ibrahim Amadou (66e) d'une incroyable bicyclette. Myron Boadu a, ensuite, offert la victoire aux joueurs du Rocher après une première réalisation refusée pour hors jeu. Monaco profite de cette victoire pour repasser devant Lille et prendre la sixième position.

Nantes se rapproche également des places européennes grâce à une victoire à Clermont (3-2). Les Canaris, deux fois rejoints au score dans une seconde période qui a vu quatre buts en l'espace de dix minutes, ont fini par s'imposer grâce à Ludovic Blas, Pedro Chirivella et Randal Kolo Muani. Clermont a perdu Salis Abdul Samed, exclu pour un geste dangereux, dix minutes après son superbe but hors de la surface. Les Nantais ne sont qu'à deux points de Monaco, sixième.

Une lutte pour le maintien toujours aussi serrée

Trois équipes en un seul point entre la 16e et la 18e place ! Après 30 journées, la lutte pour le maintien se joue dans un mouchoir de poche. Metz et Bordeaux semblent de plus en plus loin, avec cinq points de retard sur Clermont, premier non-relégable. Un retard important mais pas définitif, alors qu'il reste encore huit rencontres. Un enchaînement de deux victoires pourrait rapidement ramener l'une des deux équipes au contact. 

Pour la place de barragiste, la bataille fait rage et Clermont doit se mordre les doigts de ne pas avoir réussi à prendre un point face à Nantes. Premiers non relégables, les joueurs de Pascal Gastien restent sur quatre défaites consécutives et n'ont qu'un point d'avance sur Saint-Etienne, battu par Marseille dans l'après-midi. Lorient, battu au Parc des Princes (5-1), dimanche soir, a le même nombre de points que les Auvergnats. La rencontre entre les Merlus et les Verts la semaine prochaine s'annonce décisive, tandis que Clermont recevra Paris.

Troyes et Brest s'offrent un grand bol d'air

Vainqueurs en toute fin de match grâce à un but de Renaud Ripart (1-0), les joueurs de Bruno Irles poursuivent leur bonne passe avec un cinquième match sans défaite. Avec 11 points pris sur les 15 possibles, Troyes voit la zone rouge s'éloigner. Les Aubois ont désormais cinq points d'avance sur Saint-Etienne, barragiste. 

Brest, de son côté, est désormais quasiment certain de rester en Ligue 1 après s'être imposé face à Montpellier (2-1). Après un nouveau but de Martin Satriano, arrivé cet hiver, les Bretons ont doublé la mise par Franck Honorat, son dixième de la saison. Le pénalty converti par Téji Savanier dans les arrêts de jeu n'a pas bouleversé l'issue de la rencontre. Michel Der Zakarian et ses hommes ont onze points d'avance sur Saint-Etienne et peuvent envisager la fin de saison plus sereinement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.