Ligue 1 : Lyon lance enfin sa saison en s’imposant à Nantes

Lyon a remporté sa première victoire de la saison à Nantes en ouverture de la 4e journée de Ligue 1, vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Moussa Dembele buteur pour Lyon sur la pelouse de Nantes en ouverture de la 4e journée de Ligue 1 vendredi 27 août 2021. (MATTHIEU MIRVILLE / MATTHIEU MIRVILLE / DPPI via AFP)

La crise s’éloigne pour Lyon, vainqueur de son premier match de la saison vendredi 27 août à Nantes (1-0) sur un but de Moussa Dembele. Dominateur dans le jeu, l’OL doit beaucoup à son gardien Anthony Lopes, auteur de nombreuses parades face aux Canaris.

L’air est revenu sur les bords du Rhône. En apnée depuis l’arrivée de Peter Bosz, l’OL remonte doucement à la surface. Confronté au pire début de saison du club depuis 29 ans (2 nuls et 1 défaite), le technicien néerlandais devait déjà apporter les premiers soins. Adepte de l’électrochoc avec des mots forts, il semble avoir regonflé ses troupes pour leur déplacement à Nantes. Et sans se départir de ses idées de jeu qui a donné près de 74% de possession aux Gones en première période.

Patient à défaut de se montrer percutant, Lyon a surpris les Nantais sur un exploit individuel de Paqueta. Trouvé sur un ballon long de Guimaraes, le Brésilien a mystifié Fabio d‘un superbe contrôle de la poitrine orienté. S’il butait sur un Lafont inspiré, Moussa Dembele suivait bien pour placer le ballon au fond des filets (0-1, 35e). Le portier des Canaris avait déjà dû s’employer en début de rencontre sur un coup franc de Paqueta (8e) tandis qu’Aouar avait expédié sa frappe au-dessus de la barre (25e).

Paqueta régale, Lopes serre les points

La deuxième période était plus fade pour les Lyonnais, bousculés par des Nantais plus entreprenants (18 tirs au total). Cette fois, l’OL n’allait pas répéter les mêmes erreurs que contre Clermont (3-3) où il avait encaissé deux buts dans les dix dernières minutes. Impérial dans ses buts, Lopes finissait d’écœurer des Ligériens comme il l’avait fait dès les premières secondes sur une frappe lourde de Bukari (1e). Son festival s’est poursuivi tout au long du match devant Castelletto (36e), Corchia (45e) et Blas (78e) avant un ultime arrêt décisif face à Moutoussamy (87e).

Toujours bien placé et sans fioriture, il rassurait ses partenaires dans les dernières minutes alors que Da Silva avait quitté le match avant les autres pour un deuxième avertissement (78e). Par deux fois, le défenseur central rhodanien avait laissé traîner ses mains sur le visage des attaquants nantais. Le scénario de cette fin de partie ne permettait pas à Shaqiri de faire ses grands débuts sous le maillot de Lyon qui aurait pu se rendre le match plus simple si Paqueta (67e) et Aouar (70e) avaient réussi le but du KO. L'OL s'en contentera avant de recevoir Strasbourg et d'aller à Paris pour le premier grand choc de cette saison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.