Ligue 1 : face à Nice, le PSG l'emporte mais se fait peur avant Barcelone

Avant de rencontrer le FC Barcelone en Ligue des champions, les Parisiens ont gagné sans la manière face à Nice, samedi 13 février, lors de la 25e journée de Ligue 1. Une prestation peu aboutie qui peut inquiéter Mauricio Pochettino à trois jours des huitièmes de finale..
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Julian Draxler a ouvert le score face à Nice (FRANCK FIFE / AFP)

Le Paris Saint-Germain gagne mais ne se rassure pas. Samedi 13 février, les hommes de Mauricio Pochettino ont battu Nice, à trois jours du huitième de finale aller de la Ligue des champions, contre le FC Barcelone.

Draxler et Kean se rassurent

Les coéquipiers de Kylian Mbappé avaient pourtant bien débuté la rencontre. Dès la 22e minute, Julian Draxler a ouvert le score d’une frappe du pied droit. En seconde période, le club de la capitale a souffert et a laissé les Aiglons égaliser, par l’intermédiaire de Rony Lopes. La faute à une mauvaise relance de Marquinhos. Les Niçois ont beaucoup poussé par la suite par l’intermédiaire d’Amine Gouiri (61e) ou Hicham Boudaoui (67e) mais n’ont pas réussi à prendre l’avantage au score. Ils se sont fait punir par Moise Kean à quinze minutes de la fin. Grâce à cette victoire, le PSG prend la première place du classement, avant le match de Lille face à Brest, dimanche 14 février.

De retour dans le onze titulaire en Ligue 1 trois mois plus tard, Julian Draxler a assuré cet après-midi. L’Allemand a ouvert le score d’une frappe du pied droit et a inscrit son troisième but en 13 rencontres cette saison. De son côté, Moise Kean continue de scorer. Après plusieurs tentatives, notamment en première mi-temps, l'Italien a fait mouche de la tête à la 76e minutes de jeu. L'ancien joueur de la Juventus inscrit sa dixième réalisation en 17 matches de Ligue 1 cette saison. 

Sans Neymar, le PSG galère

Sorti sur blessure contre Caen en Coupe de France, le Brésilien était absent contre Nice. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’équipe a souffert sans lui. Toutes les occasions du PSG sont venues de Leandro Paredes, très en vue. Mais la percussion et la vivacité de Neymar ont énormément manqué au collectif parisien. À trois jours du huitième du finale contre le FC Barcelone, Mauricio Pochettino va devoir trouver des solutions, pour espérer gagner au Camp Nou.

-

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.