Cet article date de plus d'un an.

Le PSG renversé par Nantes : "C'est pas possible" regrette Danilo Pereira

Le Paris Saint-Germain s'est incliné à domicile contre le FC Nantes (1-2) à l'occasion de la 29e journée de Ligue 1, dimanche 14 mars. Un exploit pour les Canaris, et une véritable désillusion pour Paris qui pouvait reprendre les commandes du championnat. "C'est pas possible", a regretté le milieu parisien Danilo Pereira au coup de sifflet final.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Danilo Pereira, le milieu de terrain du PSG face à Nantes le 14 mars 2021. (JULIEN MATTIA / ANADOLU AGENCY)

Paris le savait : en cas de victoire ce dimanche 14 mars contre le FC Nantes, le club de la capitale retrouvait son trône tout en haut du championnat de France de Ligue 1. Mais si les Parisiens ont d'abord imposé leur forte domination, Alban Lafont et les Nantais se sont ensuite transcendés pour aller signer un bel exploit au Parc des Princes (1-2). Comme après le match aller contre le Barça (4-1) en huitièmes de finale de Ligue des champions, le PSG, quatre jours après sa qualification en quarts de C1, n'a donc pas réussi à reprendre la tête de la Ligue 1. 

"C'est pas possible, s'est presque étonné le milieu parisien Danilo Pereira au micro de Canal+ à l'issue de la rencontre. On a fait une bonne première période, la seconde, on a vu moins d'intensité. On doit attaquer plus, c'est difficile d'analyser." Surtout, le PSG n'a pas su profiter des matches nuls de Lille, à Monaco, et de l'Olympique Lyonnais à Reims. Là encore, le milieu portugais ne se cherche aucune excuse tout en se projetant sur la suite immédiatement : "On aurait pu être leader. Mais ça continue, on a encore des matches importants. Nous sommes déçus, c'est la vie. On doit travailler plus pour gagner".

Pochettino : "il y a des situations extra-sportives qui peuvent expliquer aussi la 2e mi-temps"

En conférence de presse d'après-match, le technicien du PSG, Mauricio Pochettino, a par ailleurs évoqué une autre raison qui aurait pu jouer sur la performance de ses joueurs : "Il y a des situations extra-sportives dont vous avez connaissance [les médias], qui vont au-delà du football, il faut tenir compte de tout cela. (...) Ce n’est pas une excuse mais ça a amené une baisse d’énergie. On a parlé aux joueurs d’autres choses [que de football].

Les domiciles de deux joueurs du Paris Saint-Germain, dont l'Argentin Angel Di Maria, ont été cambriolés pendant le match, une information également confirmée en zone mixte par Leonardo, le directeur sportif du club de la Capitale. Di Maria, qui vient de prolonger son contrat avec le Paris SG, a quitté la pelouse peu après l'heure de jeu, remplacé par Leandro Paredes. A sa sortie, l'Argentin a échangé quelques mots avec son entraîneur, puis est allé directement au vestiaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.