Cet article date de plus de six ans.

L'OM porte l'affaire Payet devant le CNOSF

L'affaire Dimitri Payet est encore loin d'être terminée. L'Olympique de Marseille a en effet décidé de saisir le Comité national olympique sportif français (CNOSF). L'OM conteste toujours la suspension de deux matches infligée à son joueur par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Après avoir décidé de ne plus répondre aux sollicitations des journalistes de Canal + (la chaîne ayant simplement fait son travail en diffusant les propos de l'international français), le club phocéen souhaite à présent saisir le CNOSF sur la décision prise par l'instance disciplinaire de la LFP. Si l'avis est favorable, cela pourrait conduire à un réexamen de la sanction par la commission, et pourquoi pas donner l'idée au PSG d'en faire de même pour Zlatan Ibrahimovic, sanctionné quant à lui de quatre matches pour ses insultes.

Après avoir accueilli avec "colère et écoeurement" la sanction de Payet, l'OM a précisé que "le trio arbitral, prétendument visé par les propos de  frustration du meneur de jeu de l'OM, n'avait rédigé aucun rapport complémentaire à l'encontre du joueur à l'issue du match". "Il s'agit bien d'un dossier instrumentalisé et instruit à  charge par une émission de télévision qui a dicté un verdict qui fera date dans  l'histoire de notre championnat", estime le club phocéen. Payet est suspendu pour les rencontres contre Nantes, le vendredi 17 avril 2015, et Lorient, le vendredi 24 avril 2015.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.