Lens-Lyon : toujours aussi inspiré, le Racing enfonce l'OL et reste au contact du podium

Sous pression pendant quatre-vingt-dix minutes, dimanche, les Lyonnais ont cédé en fin de match sur un penalty concédé par Thiago Mendes et transformé par Florian Sotoca.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La joie des Lensois Florian Sotoca, buteur contre Lyon à l'occasion de la 9e journée de Ligue 1, et Facundo Medina, le 2 octobre 2022. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Impérial jusqu’à la 82e minute, le portier lyonnais Anthony Lopes n’aura pas pu empêcher une nouvelle défaite de l’Olympique lyonnais, la quatrième de rang. A domicile, les Lensois ont battu par le plus petit des écarts (1-0) les Gones, dimanche 2 octobre, en clôture de la 9e journée de Ligue 1. Dominateurs et pas avares en tentatives, les hommes de Franck Haise auraient pu s’imposer par un score plus large. Mais face à une défense lyonnaise bien organisée et un gardien rhodanien inspiré, les Sang et Or ont peiné à trouver la clé.

Après un début de match où les deux équipes se sont neutralisées au milieu de terrain, Lens a pris le dessus en fin de première période avec plusieurs occasions franches. Seul au point de penalty, à la suite d’une contre-attaque éclair, Facundo Medina a buté sur Anthony Lopes (38e), auteur d’une très bonne sortie. Puis, le portier lyonnais a sauvé, d’une superbe parade, ses cages d'une tête de Loïs Openda (44e). Au retour des vestiaires, le scénario s’est répété : malgré les multiples tentatives (21 tirs, dont six cadrés), les Sang et Or n’ont pu ouvrir le score qu’à la faveur d’un penalty, pour une main dans la surface de Thiago Mendes (82e).

Invaincu depuis 17 matchs en Ligue 1, le Racing s’impose à Bollaert pour la première fois depuis janvier 2008 face à sa bête noire lyonnaise. Le club confirme son très bon début de saison et consolide sa quatrième place (à une longueur de Lorient, 3e). En revanche, la crise couve à Lyon. L’OL chute à la 7e place du classement et ne compte toujours aucune victoire à l’extérieur. En 22 matchs sur le banc, l’entraîneur lyonnais Peter Bosz a enregistré dimanche sa 10e défaite en déplacement en Ligue 1.  


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.